Technicentre SNCF La Mulatière : Nous interpellons les parlementaires du Rhône

Groupe des élu/es socialistes d’Oullins

Hôtel de ville

1, rue Etienne Dolet

69600 OULLINS

 

Permanence parlementaire

A l’attention de Mr Yves BLEIN,

Député du Rhône,

2, rue du Château

69200 VENISSIEUX

 

Technicentre SNCF Oullins/La Mulatière                                        Le 22 juin 2015

 

Monsieur le Député,

Face à l’annonce par la Direction régionale de la SNCF d’une possible fermeture du technicentre SNCF d’Oullins/La Mulatière,  un sentiment de précarité s’est emparé des 1000 salariés, dont 746 cheminots, qui travaillent sur le site.  Cette menace pèse sur l’emploi, alors que les compétences des salariés, femmes et hommes, font du technicentre un pôle d’excellence labellisé.

A la baisse d’activité durable des ateliers « machines » qui sanctionnerait le reclassement des cheminots, répondrait pourtant une commande par le fret de 80 locomotives dont les blocs moteurs pourraient être pris en charge par le technicentre. Cette intervention pourrait assurer plusieurs années d’activité.

Nous avons rencontré les représentants de la CGT Cheminots et nous sommes convenus de la vétusté de certains bâtiments, implantés sur le site : L’un d’entre eux a déjà été désamianté et étanché, d’autres actuellement fermés pour les mêmes raisons pourraient être démolis et reconstruits.

De notre échange est né un espoir. En effet, le technicentre est spécialiste du rebobinage des moteurs électriques de grande puissance, quasiment unique en France, voire en Europe. Ce savoir-faire industriel et son outillage spécifique performant aspirent à un essor dans d’autres domaines que celui du ferroviaire, notamment dans l’industrie des énergies renouvelables, tels que le bobinage ou rebobinage de turbines hydro-électriques (barrages fluviaux), d’éoliennes, de turbines offshore ou de manière plus générale de l’ensemble des systèmes utilisant ces moteurs pour la production d’électricité. Le savoir-faire que possèdent les salariés du technicentre et tout particulièrement de l’atelier de rebobinage ouvre de belles perspectives de reconversion possible du site. Se projetant dans l’avenir grâce à cette nouvelle orientation, le technicentre a tous les atouts pour ouvrir un centre d’apprentissage et former les jeunes à ces techniques.

Lors de notre entretien avec les représentants syndicaux CGT, ces derniers nous ont dit avoir exprimé leur accord avec un projet présenté un temps par la direction SNCF où la frange la plus au sud du site, celle longeant l’Yzeron, pourrait être destinée à une opération urbaine alors que le reste du site serait lui consacré à une activité ferroviaire dans des bâtiments rénovés et à une activité spécifique de rebobinage de moteurs électriques de grande puissance.

Ces évolutions du site permettraient à la SNCF une mutation industrielle porteuse d’emplois et de haute technicité. Elles offriraient à la Métropole de Lyon l’opportunité de poursuivre et d’étendre son projet d’aménagement de la Saulaie et des terrains autour du nouveau pôle multimodal du métro et de consolider l’emploi aux portes sud de notre agglomération.

Nous souhaitons vous alerter, Mr le Député, sur l’ambition que représenterait cette approche mixte urbaine et industrielle de développement et vous sensibiliser à l’avenir des salariés travaillant sur le site. Nous comptons sur votre engagement à nos côtés pour que les différents acteurs concernés étudient avec la plus grande attention ce projet, décisif à la fois pour l’emploi et pour l’aménagement de nos villes et quartiers.

Vous remerciant, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Député, nos respectueuses salutations.

Les élu/es

J. Sechaud, J. Favre, R. Perrichon,

Et les  membres du bureau

JL. Ubaud, M.Blanc, C.Deso,

Pas de commentaires pour le moment

Laisser un commentaire

Votre commentaire:

Permanence des élus

N'hésitez pas à nous contacter pour échanger !

Sur Rendez-vous : par mail : contact@oullinsdemain.fr ou par téléphone : 06 87 55 14 42

Maison des sociétés - rue Raspail - 1er étage