Un conseil d’école convoqué en 5 jours, quelques jours de questionnaire en ligne sur le site de la ville, voilà la précipitation avec laquelle le maire et son adjointe ont décidé de « chambouler » la semaine scolaire de nos enfants. De quoi cette précipitation s’est-elle exonérée ? D’une information impartiale, qu’auraient dû étayer les conclusions sur la réforme des rythmes scolaires, présentées le 7 juin dernier par le groupe de travail sénatorial. D’une évaluation des activités périscolaires menées depuis 2014 à Oullins. D’échanges entre parents qu’auraient dû avoir le...