J’ai lu avec beaucoup d’intérêt votre rapport sur les orientations budgétaires 2017. Vous revisitez, par votre présentation du contexte national, des relations financières de l’Etat avec les collectivités locales et de la conjoncture des finances locales, une fable de Jean de La Fontaine, « le loup et l’agneau », attribuant à l’État la méchanceté du loup et à votre majorité municipale l’innocence de l’agneau. Mais parlons d’abord de la présentation que vous faites du plan international. Vous n’y faites aucune mention de l’élection de D. Trump à la tête...