Le virage sécuritaire que prend le maire d’Oullins en décidant d’armer les policiers municipaux répond-t-il à la situation réelle ? A Oullins comme ailleurs, des actes d’incivilité sont fréquents, les injures professées envers les policiers municipaux aussi, mais suffisent-ils à faire des délinquants des Al Capone auxquels il faudrait répondre par les armes ? Peut-on entendre sans frissonner, que le maire gratifie les policiers municipaux d’une arme pour leur envoyer un signe de confiance ? Enfin, prendre l’État d’urgence pour raison à l’armement des policiers municipaux, comme le fait le...