Intervention de Joëlle Sechaud, groupe Oullins demain Ce qui nous réunit ce 23 octobre à Oullins est la conséquence des deux textes de loi promulgués en février 2014, obligeant les politiques parlementaires et chefs ou adjoints d’un exécutif local à ne plus exercer deux mandats simultanément. Cette mesure était attendue par une majorité des Français et l’ensemble des partis de gauche. Je fais partie de celles et ceux qui pensent que le cumul des mandats professionnalise la politique et nuit non seulement considérablement aux envies d’engagement politique...