10 familles dont 22 enfants de 7 mois à 11 ans, hébergées dans le foyer Adoma à Oullins, ont été déboutées de leur demande d’asile. Le danger auquel elles sont exposées dans leur pays et leur santé précaire les ont conduites à faire appel et à espérer encore obtenir le statut de réfugiées. Devant céder la place à des primo-demandeurs d’asile, ces familles n’ont donc plus de logement assuré à Oullins depuis début avril. Après une marche de solidarité, organisée le 9 avril dernier à l’initiative de...