Coup de théâtre pour les Français : l’acteur Gérard DEPARDIEU, dont les revenus bien supérieurs au 1 million d’euros auraient été soumis dès cette année et pour deux ans à la contribution exceptionnelle de solidarité, si le Conseil constitutionnel l’avait validée en 2013, a déclamé son exil fiscal. Les Français attendaient de l’acteur moins d’amateurisme et qu’il use de ses talents pour mettre en scène « le dépossédé imaginaire ». Au lieu de cela, il nous joue depuis quelques semaines un bien médiocre rôle, dans lequel les cinéphiles ne rêvent...