La tension est extrême : précipités dans des oppositions hostiles, violentés par des mesures injustes, malmenés dans leurs valeurs, les Françaises et les Français ont cheminé de longues et douloureuses années sur ce chemin accidenté et sectaire que la droite sarkozyste leur avait tracé. Leur résistance patiente s’est nourrie d’espoir en un changement, que seul leur vote décisif du 6 mai dernier pouvait provoquer. Aujourd’hui, après avoir tant subi, leur impatience  se manifeste, tandis qu’un mauvais pli, qui s’est insidieusement infiltré dans les esprits durant les dix ans d’un gouvernement ...