se déplaçer autrement à Oullins, c’est possible !

 

1200 passages à vélo par jour recensés sur le pont de la Mulatière.

520 kilomètres de pistes cyclables répertoriées dans l’agglomération lyonnaise et 920 kms prévus d’ici 2020.

Des routes fermées aux automobilistes le week-end à Irigny et dévolues aux modes doux (piétons, vélos, trottinettes, rollers) ;

L’achat par la commune de Charly de vélos électriques loués aux cyclistes amateurs pour les inciter à se déplacer autrement ;

Où en est Oullins ?

Notre commune, précurseur dans les années 80 grâce à son maire, Roland Bernard, qui avait déjà pensé les déplacements autrement et aménagé des pistes cyclables ne peut pas revendiquer l’excellence puisque M. Terrot a instauré le tout voitures en supprimant toutes les pistes cyclables et que M. Buffet a laissé la ville s’asphyxier sans jamais rien entreprendre durant ses 2 mandats pour rendre notre commune facile à « cycler ».

Pourtant la prise de conscience que la ville doit être partagée  gagne du terrain. Preuve en sont les 300 sympathisants qui ont déjà rejoint le collectif VALVE (Venir à Lyon en vélo). Cette adhésion massive nous interpelle sur le retard que nous a infligé le maire durant ces années passées à encourager la circulation automobile sans se préoccuper de la qualité de vie de ses concitoyens.

Les déplacements aujourd’hui se pensent en gain de temps bien sûr, mais aussi en bénéfices acquis pour la santé, en budget maitrisé, en lien social généré, en qualité de vie assurée et le vélo remplit tous ces objectifs. Si la voiture, électrique ou hybride, restera sans doute un mode de déplacement très utilisé pour les commodités qu’il induit, nous devons en toute intelligence nous partager la ville, dans laquelle les vélos et les piétons ont leur place. Il est de la responsabilité des élus de rééquilibrer les déplacements et d’étudier le plan de circulation pour la ville qui intègre la sécurisation de tous les parcours et réponde à tous les besoins. Il incombe donc aux élus de ne pas condamner la ville à une vision étriquée des déplacements, mais de l’imaginer à la fois comme lieu de vie unique et comme maillon de l’agglomération.

Penser les déplacements en multiples possibles et aménager l’espace urbain en conséquence brisent les inégalités d’accès d’une commune à l’autre. Favoriser les transports en commun,  leur consacrer un budget conséquent pour les développer, réussir le maillage de l’agglomération et abolir les fractures sociales en son sein, aménager des contournements et rendre ainsi la ville aux habitants, qu’ils soient usagers, cyclistes, piétons ou automobilistes, relèvent d’un projet de développement  économique et de réappropriation par les habitants de leur espace de vie, de loisirs et de travail, c’est le projet conduit par Gérard Collomb, maire de Lyon et président du Grand Lyon  qui nous amène le métro à Oullins et fait avancer Lyon et l’agglomération.

A Oullins, en l’absence de vision et de projet durable, nous avons reculé le jour où le successeur de R.  Bernard a fait de la disparition des pistes cyclables une affaire politique et nous zigzaguons avec Mr Buffet qui  militait dans un récent passé pour un contournement sur une autre commune et qui par opportunisme aujourd’hui a fait disparaître du fronton de la mairie les banderoles contre le tracé court du TOP.

Pas de commentaires pour le moment

Laisser un commentaire

Votre commentaire:

Permanence des élus

N'hésitez pas à nous contacter pour échanger !

Sur Rendez-vous : par mail : contact@oullinsdemain.fr ou par téléphone : 06 87 55 14 42

Maison des sociétés - rue Raspail - 1er étage