quel rôle jouent les partis politiques ?

L’élection présidentielle 2017 a fait émerger une nouvelle donne : des élu/es, farouches opposants politiques jusqu’à présent, ont accepté de participer au concert politique dirigé par le chef d’orchestre présidentiel et de mettre en oeuvre des réformes, qu’ils/elles n’auraient pas imaginé ni voulu défendre jusqu’à ce jour.

Cette symphonie d’un nouveau genre va se dérouler en plusieurs mouvements, dans lesquels les fausses notes, les couacs pourront se faire entendre : rester fidèle à cette partition ni de droite ni de gauche qui va nous être jouée pour le bien de notre pays, nous assure-t-on, exigera que les un/es et les autres renoncent  aux convictions et en ce qui concerne les élu/es PS au projet écologique, économique et social auxquels ils avaient adhéré du temps où ils/elles briguaient un mandat local et qui leur avaient valu d’être désigné/es, soutenu/es dans leur campagne électorale par les militants de leur parti puis élu/es grâce en partie à l’engagement de ces derniers sur le terrain.

L’élection présidentielle 2017 ou la potion magique du druide Macron  qui s’est promis de mixer trois partis politiques- le Modem, le PS et Les Républicains,  doublant les deux premiers par la droite aux Ministères de l’économie et des finances, aura pour conséquence politique de réunir tout ce monde en un  parti unique que s’apprête à devenir « La République en marche ».

Je ne crois pas à la longévité de cette formation explosive ni à son pouvoir d’action dans le temps, aseptisée des partis politiques. Candidate avec David CHIZAT à l’élection  législative dans la 12ème circonscription du Rhône, je continue de me reconnaître dans ce parti politique de gauche qu’a été et est toujours le PS, au sein duquel j’ai choisi d’être active, après en avoir été sympathisante. L’attention que porte la gauche à penser notre société demain, en faisant de l’éducation un pilier de l’égalité et en accompagnant tous nos jeunes, trouve une résonance particulière dans le métier d’enseignante que j’exerce. Pour rappel : Mon mandat d’élue municipale dans l’opposition fait de moi une bénévole en politique.

Le PS est un organe vivant, qui se nourrit d’analyses, de réflexions, d’humanisme. On ne peut pas le réduire à un outil que certain/es décrèteraient cassé, bon à jeter, quand les élections lui sont défavorables. Le PS va se relever, porté par les femmes et des hommes qui gardent toujours en eux qu’une politique de droite ajoutée à quelques mesures de gauche ne font pas un positionnement centriste et par toutes celles et ceux qui veulent réfléchir ensemble pour construire, non pour démolir, et redonner du sens au mot réformes et progrès : Il s’agit pour notre parti de gauche de penser, savoir organiser les changements nécessaires en veillant à ce qu’ils améliorent les situations collectives et individuelles, non qu’ils les brutalisent. Il s’agit également de ne pas perdre de vue un idéal dans la course aux évolutions.

Pas de commentaires pour le moment

Laisser un commentaire

Votre commentaire:

Permanence des élus

N'hésitez pas à nous contacter pour échanger !

Sur Rendez-vous : par mail : contact@oullinsdemain.fr ou par téléphone : 06 87 55 14 42

Maison des sociétés - rue Raspail - 1er étage