QUE FAIRE face au vieillissement de la population oullinoise ?

Le 18 novembre dernier, j’ai participé en tant que membre élue au CA du CCAS (Centre communal d’action sociale). Une des dix délibérations avait pour objet l’adhésion du CCAS d’Oullins à la filière gérontologique Rhône Sud, portée par le centre hospitalier de Givors.

L’Agence nationale de santé, de compétence d’Etat, et le département fixent l’ objectif de ces filières territorialisées (coopération entre les acteurs intervenant dans la prise en charge des personnes âgées) : assurer une prise en charge graduée et de qualité des patients âgés et l’on peut déjà citer des réalisations concrètes : un numéro unique de conseil gériatrique, le déploiement d’équipes mobiles spécialisées, des procédures pour éviter l’hospitalisation ou préparer le retour à domicile.

Confrontée au vieillissement de sa population, Oullins est accueillie naturellement au sein d’une des filières territorialisées, celle du territoire Rhône Sud. En effet, les personnes âgées de plus de 75 ans représentent à Oullins plus de 9% de la population oullinoise, soit 2340 personnes, c’est à dire autant que les enfants scolarisés dans les écoles publiques de notre commune. Leurs besoins sont donc entendus, d’où l’attention particulière qui leur est portée par la municipalité. (Résidence « La californie », pôle séniors et le restaurant « Au goût du jour », service de la navette séniors, organisation du spectacle de fin d’année, colis de Noël même si réservés aux plus de 80 ans…).

La loi d’orientation et de programmation pour l’adaptation de la société au vieillissement, dite loi 3A – Anticipation, Adapation, Accompagnement -, proposée par le gouvernement et la ministre de la santé Marisol TOURAINE, voit juste et loin : elle anticipe justement les conséquences du vieillissement de la population sur la vie sociale, qui nous engage dans de nouvelles poltiques publiques.

En effet, si les personnes âgées de plus de 85 ans sont aujourd’hui 1,4 million dans notre pays, elles seront près de 5 millions en 2060 ! A cette même date, un tiers des Français aura plus de 60 ans.

Et quelle sera parmi eux le nombre des Français en perte d’autonomie ? A Oullins, aujourd’hui, 332 personnes bénéficient de l’ADPA (aide départementale personnalisée d’autonomie) à domicile et 50 de l’ADAPA en établissement. Combien seront-elles en 2060 ?

Anticipatrice, la loi propose de mobiliser la société autour des enjeux liés à l’autonomie : faire par exemple du domicile un atout de prévention et y introduire des technologies nouvelles comme la téléassistance, la domotique, le numérique, agir contre l’isolement de nos aînés…

Accompagnatrice, la loi propose de considérer ces enjeux sous l’angle d’un gisement important d’emplois (les métiers de l’autonomie deviendront une fillière d’avenir au service de l’âge) et de croissance (en développant la silver économie = l’industrie des nouvelles technologies).

Adaptée, la loi propose d’aménager nos villes en résonance à ce défi démographique. Amies de nos aînés, nos villes regrouperont commerces, services publics, logements adaptés, transports et devront repenser leur plan de déplacement. La loi propose aussi de reconnaître l’engagement citoyen de nos aînés….

Pas de commentaires pour le moment

Laisser un commentaire

Votre commentaire:

Permanence des élus

N'hésitez pas à nous contacter pour échanger !

Sur Rendez-vous : par mail : contact@oullinsdemain.fr ou par téléphone : 06 87 55 14 42

Maison des sociétés - rue Raspail - 1er étage