Profil avril 2015

L’argent public est compté et les municipalités serrent leur budget pour pouvoir continuer d’assurer les services à la population et aux personnes les plus démunies. Elles ne baissent pas pour autant leurs investissements ni n’augmentent les impôts locaux : les mieux gérées ont su constituer une épargne et y recourir pour autofinancer les investissements au lieu d’emprunter et de s’exposer ensuite à des remboursements incontrôlables. Ce n’est pas le cas du maire d’Oullins qui a contracté emprunt sur emprunt – de 2006 à 2012 toxiques, malgré les alertes de l’opposition et la Chambre Régionale des comptes – pour dépenser sans compter au lieu d’être prévoyant et d’assurer l’avenir. Aujourd’hui, la dette atteint à Oullins 1113,14€/habitant : elle a augmenté de  421,92€/hab en 6 ans (l’encours de la dette est dans la plupart des communes de la Métropole autour de 400€/hab). Elle est tellement élevée qu’il faudrait exactement 22,5 ans pour la rembourser, ce qui place notre ville dans une situation financière très dangereuse.

Face à ses erreurs, le maire a arrêté une décision : Faire payer les Oullinois. Aussi a-t-il augmenté les impôts locaux en 2014 (produit d’imposition directe de 610,70€/habitant  – moyenne nationale de la strate : 556€) – et impose de surcroît cette année de nouvelles restrictions : il ne remplace pas certains postes dans les services, il diminue les subventions aux associations de 8%, il réduit le budget du CCAS, puisqu’il lui transfère les charges et les missions du logement, de  l’emploi et de la politique de la ville, assurées jusqu’à présent par la ville, il ne réévalue pas les tarifs de l’aide d’urgence, mais augmente certains tarifs communaux, il abandonne le projet promis en mai 2014 de ramener toutes les classes à l’école de la Saulaie…

Voter pour le budget 2015 comme l’a fait le FN, c’est donner quitus à des erreurs de gestion municipale et à une fiscalité non maîtrisée, qui soutiennent les choix budgétaires arrêtés. Nous avons exprimé notre désapprobation en  votant contre le budget primitif 2015.

Pas de commentaires pour le moment

Laisser un commentaire

Votre commentaire:

Permanence des élus

N'hésitez pas à nous contacter pour échanger !

Sur Rendez-vous : par mail : contact@oullinsdemain.fr ou par téléphone : 06 87 55 14 42

Maison des sociétés - rue Raspail - 1er étage