Pourquoi la culture nous est-elle indispensable ?

Après avoir échangé tôt ce samedi matin avec des Fidésiens sur l’Agenda 21, ma journée a été jalonnée d’étapes culturelles : De Francheville où « Coup d’éclat final » célébrait en textes à dire de littérature sud américaine la fin de l’exposition au Fort du Bruissin, en passant par Oullins où Tahar Bekri  lisait des passages de ses œuvres poétiques, à Pierre Bénite où la MJC ouvrait ses portes à la Battle Break Dance dans le cadre de son festival biannuel MJ Music et la Maison du Peuple accueillait l’Harmonie « l’Abeille » au son et rythme de comédies musicales  suivie de l’OJD (Orchestre départemental des Jeunes) sous la baguette de Thibaut Perron.

Aucun public ne ressemblait à l’autre aujourd’hui, mais tous, rassemblés pour écouter et vivre une émotion, ont pu respirer ce que seul l’art sait dégager et partager : l’air de la dignité.

C’est la raison pour laquelle la culture est indispensable et doit être au cœur du projet politique.

Ces dernières années, l’Etat n’a cherché qu’à économiser sur le dos de la culture, considérant qu’elle n’était qu’un bien luxueux, réservée à des initiés, comme s’en est plaint René Lambert, maire de Francheville, en dénonçant ce matin le retrait des subventions de la DRAC au Fort du Bruissin, et comme regrettait encore Sylvie Champel, directrice de la MJC de Pierre Bénite, qui me confiait ce soir les difficultés pour résister à la baisse des subventions et satisfaire pourtant un public croissant.

Mais LE CHANGEMENT, C’EST MAINTENANT ! Avec François HOLLANDE, le Ministère de la culture retrouvera enfin sa légitimité. Sa première mission sera de soutenir la création et d’accompagner les artistes, de défendre leurs droits et leur rémunération. Sa seconde mission sera de garantir l’accès du plus grand nombre aux biens culturels et d’entreprendre une nouvelle étape de la décentralisation culturelle pour irriguer les territoires oubliés. Démocratiser la culture,  cela signifie promouvoir une éducation artistique et populaire de la maternelle à l’université. Promouvoir une éducation artistique c’est considérer que l’art rend l’être humain digne et qu’il l’emmène vers une construction collective. Promouvoir la culture, c’est aussi favoriser la création artistique et imposer le respect  de l’offre culturelle, notamment sur internet. C’est encore réaffirmer la culture française dans le monde  en donnant à chaque grand équipement national la possibilité de présenter un événement européen dans l’année.

Pas de commentaires pour le moment

Laisser un commentaire

Votre commentaire:

Permanence des élus

N'hésitez pas à nous contacter pour échanger !

Sur Rendez-vous : par mail : contact@oullinsdemain.fr ou par téléphone : 06 87 55 14 42

Maison des sociétés - rue Raspail - 1er étage