Plus d’enfant à la consigne !

 

Le 26 avril dernier à Oullins, nous inaugurions en présence de l’architecte, Yves DURIEUX, « Brins d’étoiles », que Stéphanie DIAZ et Caroline PHILIPPONNEAU, porteuses du projet et responsables de la micro crèche, ont située au niveau du Pont Blanc et ouverte après deux ans de démarches à 10 enfants, plus un en urgence, soit 18 familles.

Chacun sait combien concilier travail et enfants en bas âge est source d’angoisses pour les parents : A la recherche d’un mode de garde collectif bien avant la naissance de leur enfant, ils ne sont pas certains d’obtenir une place.

Preuve nous est donnée à Oullins puisque 40% des demandes de garde de jeunes enfants ne sont pas satisfaites par la municipalité.

Notre mode de vie, l’évolution de la famille et les conditions économiques créent l’impérieuse nécessité d’implanter des structures de garde en nombre suffisant pour tous les foyers concernés, sur leur lieu d’habitation, dans leur quartier, et sur leur lieu de travail.

L’attention portée à la petite enfance conditionne au même titre que l’éducation à l’école l’avenir des nouvelles générations, si nous avons l’ambition de créer des conditions égales pour tous de socialisation, d’éveil et d’apprentissage. C’est pourquoi il est de notre responsabilité d’élus de ne laisser aucun bébé à la consigne et de préparer l’avenir au présent en multipliant tout en les diversifiant les modes de garde, de manière à les adapter aux conditions de travail et de vie des parents qui peuvent ainsi les combiner selon l’organisation de leur temps et lieu de travail et de leurs revenus.

Renouveler et agrandir le parc immobilier de la commune, vouloir dynamiser la ville en y attirant de nouveaux habitants, ouvrir la cité en la desservant par le métro dès décembre prochain exigent, puisque la ville se transforme, que des services publics de proximité mieux dimensionnés et ciblés soient rendus à la population, dont les structures de garde.

Quelle marge de progression à Oullins ?

La municipalité se doit d’enrayer le départ des familles nombreuses à quitter notre territoire avec de jeunes enfants et de prévenir leur déménagement en consacrant toute son attention aux modes de garde des jeunes enfants : Nous souhaiterions des « brins d’étoiles » dans chacun des quartiers de la commune, à proximité des écoles maternelles pour faciliter la vie professionnelle des parents, aider les familles dans leur déplacement et favoriser une transition naturelle pour les enfants pré-scolarisés.

Place doit être donnée aussi aux premiers éducateurs que sont les parents qu’une municipalité doit pouvoir accompagner dans le développement d’initiatives collectives parentales, ce que la cabane Bambou pourrait promouvoir,en permettant aux parents d’être ressources les uns pour les autres, en facilitant les rencontres entre parents, le partage d’expériences, l’entraide et le lien social.

Enfin la responsabilité incombe-t-elle à la municipalité de construire un projet éducatif local avec les acteurs locaux, sans lequel l’éducation des enfants, organisée pour un tiers à l’école, un autre tiers en activités de loisirs et un dernier tiers avec leurs parents, souffre d’une désarticulation incohérente.

Pas de commentaires pour le moment

Laisser un commentaire

Votre commentaire:

Permanence des élus

N'hésitez pas à nous contacter pour échanger !

Sur Rendez-vous : par mail : contact@oullinsdemain.fr ou par téléphone : 06 87 55 14 42

Maison des sociétés - rue Raspail - 1er étage