DEMANDEURS D’ASILE : OULLINS ENFIN S’APAISE

 

Oullins – Nürtingen : un jumelage de 51 ans voulu par des hommes empreints d’humanité qui ont affronté les ressentiments de leurs citoyens respectifs pour leur offrir l’apaisement de leurs relations.

Aujourd’hui Nürtingen accueille comme Oullins 120 demandeurs d’asile, logés dans des containers, installés sur le parking de l’école, die Philipp-Matthäus-Hahn-Schule.

Ils ne sont pas Albanais, ils sont issus de 11 nationalités différentes et cohabitent sur un même site et l’on peut imaginer que leur promiscuité rend difficile l’appréciation de l’interculturalité.

La population locale réagit : elle revendique une structure scolaire pour tous les enfants alors qu’ils ne sont que 26 pour l’instant à prendre le chemin de l’école, elle réclame du personnel social pour veiller au bien être de la population exilée , elle exige se son maire, Mr Otmar HEIRICH, qu’il prenne toutes les dispositions pour que soient améliorées les conditions d’accueil de ces populations émigrées.

A 650 kilomètres de là, dans une ville qui a été une des premières en 1962 à tendre la main à la réconciliation des peuples, qui animait un maire, Paul Jordery,  dont le père hostile aux pleins pouvoirs de Pétain avait été déporté et était mort en camp, un maire d’un autre genre aujourd’hui s’est emparé du sentiment d’insécurité économique et social des citoyens et l’a manipulé pour le salir d’un relents de xénophobe.

Cette ville qui s’est grandie par des années de solidarité quand les crues du Rhône envahissaient le quartier de la Saulaie ou que le lit de l’Yzeron débordait, quand les cheminots soutenaient les veuves de leurs collègues en les employant dans la coopérative, a failli renier sa nature, aveuglée par les manœuvres politiques de son maire sortant.

A quelques jours d’accueillir une quarantaine de familles albanaises, les Oullinoises et Oullinois, peut-être inspirés cette fois par l’expérience de leur ville jumelle Nürtingen, vont poser les armes que leur maire leur avait fournies et préparer l’arrivée des migrants qui passeront l’hiver à Oullins sous un ciel de solidarité. Le centre social et la MJC nous invitent  vendredi 15 novembre à 19h au centre Moreaud, rue de la République,  en présence de forum Réfugiés et des Resto du cœur.

Préserver la dignité humaine n’empêche pas de rendre nécessaire le raccourcissement de la procédure de demande d’asile en la passant de 18  à 6 mois, comme le préconise Manuel VALLS,  ni de pratiquer la chasse systématique et sans pitié aux passeurs mafieux  qui exploitent la pauvreté sur terre pour faire miroiter des eldorados ni de réagir contre les détournements de fonds européens qui ne bénéficient pas à l’intégration des personnes refoulées à l’extérieur de leur pays.

Pas de commentaires pour le moment

Laisser un commentaire

Votre commentaire:

Permanence des élus

N'hésitez pas à nous contacter pour échanger !

Sur Rendez-vous : par mail : contact@oullinsdemain.fr ou par téléphone : 06 87 55 14 42

Maison des sociétés - rue Raspail - 1er étage