Mon intervention sur le Compte administratif 2015 : Conseil municipal du 26 mai 2016

Le compte administratif est le moment du bilan . L’heure du bilan, c’est regarder le passé, mais c’est surtout regarder vers l’avenir.

Et que constatons-nous cette année ?

Une baisse notoire de l’autofinancement, ce qui obère terriblement notre avenir. Nous n’avons plus les moyens d’investir.

 Concrètement, comment analyser les chiffres qui nous sont communiqués dans le compte administratif ?

 Regardons les investissements : Nous n’avons pas pu cette année tenir le budget investissement, en partie pour des raisons techniques, mais surtout parce que nous avons pratiquement un niveau zéro d’autofinancement. Du coup, vous faîtes du recours à l’emprunt une obligation. Hélas son remboursement en capital – 1,5 million en 2015 – fige la section d’investissement. Il représente 25 % des dépenses d’investissement à lui tout seul.

 Quelle maison sans porte ni fenêtre et les étages à l’abandon nous bricolez-vous à Oullins, Mr le Maire ? Heureusement que la Métropole investit pour l’avenir d’Oullins ! Le métro et bientôt l’aménagement des friches SNCF.

 Regardons la dette  qui pèse par votre gestion à Oullins : Comme dirait Aznavour « je me souviens d’un temps où…. » Ce temps est celui où les Oullinois étaient bien moins impactés par la dette que la moyenne des habitants des communes de même strate.

Quel record détenez-vous, Mr le maire ? Celui de faire peser sur les habitants d’Oullins une dette plus lourde que celle qui pèse sur les habitants des autres communes. Elle augmente d’année en année chez nous à Oullins, elle était encore de 776€ par habitant en 2010, elle est en 2015 de 1274€ par habitant, ailleurs dans les communes de même strate les maires ont réussi eux à la faire baisser d’année en année : de 1111€ en 2010 elle est de 1092€ en 2015.

Vous qui courez après les labels, vous pourriez monter un dossier pour que soit octroyé aux Oullinois celui des habitants les plus endettés ou pour que vous remportiez celui du maire le plus cigale !

Combien d’années faudra-t-il aux Oullinois pour rembourser la dette que vous allez leur laisser longtemps après que vous aurez quitté la mairie d’Oullins?

Notre stock de dette, ce que l’on appelle « capital restant dû » est en 2015 de 41 425 266€ contre 19 770 920 en 2010. Pour mémoire il était de la moitié au CA 2014 : 28 400 580, 53€.

La différence est gigantesque ! 2015 est l’année des pénalités de remboursement anticipé des emprunts toxiques et celle de nouveaux emprunts. C’est vrai. Mais le début de l’explosion de notre dette en capital restant dû date de 2013, soit deux ans avant la renégociation.

Face à la dette faramineuse, marque de fabrique de votre gestion, se pose la question des récents taux d’emprunt et de l’autofinancement pour assurer la désensibilisation.

Regardons ce qui se pratique ailleurs ! La Métropole de Lyon à sa création au 1er janvier 2015 a hérité de deux des trois emprunts toxiques contractés par le Conseil général ? Comment le président G. Collomb a-t-il géré la situation ? Le savez-vous ? Il a mobilisé l’autofinancement pour d’une part réduire la part de l’emprunt dans la désensibilisation et pour d’autre pouvoir négocier auprès des banques des taux d’intérêts fixes bas, qui n’empoisonnent pas la santé financière de la Métropole. Et savez-vous encore à quels taux fixes les contrats du capital restant dû de la Métropole ont été négociés grâce à sa solidité ? Entre 0, 50 % et 0,69 %.

Qu’en est-il à Oullins, à combien avez-vous emprunté ? à près de de 3 % et dans l’imprévoyance la plus totale, vous n’avez jamais travaillé à constituer une épargne à Oullins qui nous aurait pourtant maintenu la tête hors de l’eau. Et si l’exemple de la Métropole ne vous parle pas, tournez-vous du côté d’Irigny, notre voisine de circonscription.Son maire saura vous expliquer comment il emprunte lui aussi à 0,55 %. Faut-il rappeler que la politique européenne permet aux banques d’emprunter à un taux négatif ? Et que même à un taux de 0,55 %, elles gagnent bien leur vie. A Oullins, elles s’engraissent.

Et l’autofinancement, où est-il ? Inutile de le chercher, il n’y en a pas. Comment pourrait-il être constitué quand la section d’investissement est plombée par 1,5 million€ à rembourser et que celle de fonctionnement l’est avec 1,1 million€ d’intérêts à rembourser.

 Du coup, alors que la section d’investissement devrait être notre petit écureuil alimentée régulièrement, à Oullins le guichet est fermé. Et l’on comprend mieux pourquoi vous refusez aux Oullinois une programmation pluriannuelle des investissements. Vous ne savez même pas comment vous passerez l’année.

 Comment dans ce contexte d’investissement réduit allez-vous rendre un meilleur service aux habitants et apporter les plus nombreux services qu’exige une population qui augmente en nombre ?

 Qu’est-ce qu’une mairie qui faute d’autofinancement ne peut pas rendre aux habitants les services dont ils ont besoin dans leur commune ? Les services, c’est à dire le personnel municipal travaille à assurer le service à la population, et nous les en remercions. Pas question pour nous de toucher aux emplois. Où réduire ailleurs les dépenses quotidiennes qui impactent la section de fonctionnement ?

A l’instar de la Métropole de Lyon, nous vous suggérons d’ouvrir un chantier, celui des marges de manœuvre, CMM, qui consiste à réduire la dépense de fonctionnement. Comment ? En diminuant considérablement les dépenses énergétiques : Faites faire un audit sur la consommation de tous les bâtiments municipaux, bâtiment par bâtiment, le SIGERLY le fait gratuitement, pas besoin de payer encore des frais d’étude.Une fois l’audit réalisé, engagez les travaux nécessaires pour diminuer les factures et les frais de maintenance. Idem pour le téléphone. Cela évitera aux factures d’électricité et de téléphone d’ exploser comme on peut le constater dans le CA 2015. Cette façon de réduire les dépenses permettra à la ville de gagner de l’autofinancement et sera un vrai service à rendre aux Oullinois plutôt que de toujours jongler en reportant les investissements.

 Enfin ne trouvez-vous pas que plutôt que de payer une taxe sur les logements vacants la ville aurait mieux à faire en matière de logements ?

Ne pensez-vous pas non plus que les sommes versées en honoraires divers au chapitre 6228 à CITY TO Be qui semble travailler à l’élaboration des événements avec les commerçants, et pour laquelle la ville a dépensé pas moins de 20 784,00€, auraient pu être prises en charge par la subvention que la ville verse déjà à l’association « oullins centre ville » ?

Nous sommes en recherche d’économies pour que notre commune puisse dégager des économies qu’elle reverserait à l’investissement à destination de tous les habitants.

 Notre intervention est suffisamment argumentée : N’oublions pas que vous êtes le plus mauvais gestionnaire de tous les maires dans la Métropole lyonnaise. N’oublions pas que d’habitude les maires ont recours à l’emprunt pour ne pas imposer de trop la population ou qu’à l’inverse ils décident de l’imposer pour ne pas recourir massivement à l’emprunt. Vous cumulez les deux : un maximum d’emprunt + un maximum d’imposition. Oullins, c’est le plus fort taux d’endettement par habitant dans la Métropole et le plus haut taux d’imposition.

Nous votons contre le compte administratif 2015.

Pas de commentaires pour le moment

Laisser un commentaire

Votre commentaire:

Permanence des élus

N'hésitez pas à nous contacter pour échanger !

Sur Rendez-vous : par mail : contact@oullinsdemain.fr ou par téléphone : 06 87 55 14 42

Maison des sociétés - rue Raspail - 1er étage