Mon intervention sur le commerce de proximité – Conseil municipal du 1er octobre 2012

Conseil municipal d'Oullins

Deux délibérations de ce conseil municipal, les premières depuis le début de votre mandat de 2008, Mr le maire, s’intéressent de près aux commerces de proximité dans les quartiers Charton-Blanqui, Montmein, Oasis, Célestins, Zola et Saulaie. Nous avions cru jusqu’alors que vous aviez restreint la délégation de votre adjointe à la vie économique à la dynamisation de la Grande rue. Il aura donc fallu attendre la fermeture à la chaine de nombreux commerces de proximité dans nos quartiers et à la désertification commerciale de certains quartiers comme les Célestins pour que l’enjeu n°5 de l’agenda 21 et sa 85ème action transposent en délibérations la sonnette d’alarme que nous tirons inquiets depuis plusieurs années : intervention de Jean-Louis Ubaud le 15 mai 2008, intervention de Joëlle Sechaud le 14 mai 2009, le 15 décembre 2011, le 4 avril 2012.

Avril 2012, date de notre plus récent plaidoyer en faveur du petit commerce, est encore dans nos mémoires : le Centre commercial des Célestins agonisait, ayant perdu tour à tour sa maison de la presse, sa boulangerie, sa boucherie, son épicerie, et vous n’aviez alors aucune écoute pour le fond du problème que nous exposions, occupé comme vous l’étiez à travailler la forme et à sortir l’artillerie perfide des manœuvres électorales.

Ces deux délibérations, l’une nous proposant l’instauration d’une subvention municipale à qui s’engagerait à des travaux dans des espaces commerciaux de proximité, l’autre nous suggérant la préemption par le Grand Lyon d’un local commercial vacant ainsi que les 5 places de parking, situés dans le centre commercial des Célestins, nous soulagent :

OUF, sommes-nous tentés de dire, ils ont enfin compris les enjeux d’une intervention municipale autrement plus concrète que la formulation d’enjeux sur papier de l’agenda 21.

OUF, ils ont enfin compris que l’intérêt général d’Oullins, de ses habitants et de ses commerces, se plaçait bien au-dessus des clivages politiques et de l’aveuglement partisan.

OUF, ils ont enfin compris que la fermeture successive des commerces de proximité encourageait l’insécurité et faisait d’Oullins non pas une ville, mais un dortoir.

OUF, ils ont enfin compris qu’ils nourrissaient une profonde contradiction à prétendre vouloir lutter contre l’isolement des personnes âgées, toujours plus nombreuses dans notre commune, et à les abandonner à leur solitude, elles qui privilégient le contact avec leur boucher, leur boulanger, ou  leur épicier et ne se rendent que rarement dans les grandes surfaces.

OUF, ils ont enfin compris que la situation économique était telle que la volonté et l’envie de travailler et de reprendre un commerce fermé ne suffisaient pas pour assumer toutes les charges et les frais à engager.

OUF, ils ont enfin compris que le quartier des Célestins, auquel commercialement il faut ajouter ceux de Montlouis, Le Golf et Le Merlo, était éloigné du centre ville et de sa Grande rue et que comme la Saulaie ne peut indéfiniment se passer du vivre ensemble d’une école, ces quartiers ne pouvaient pas continuer à se scléroser sans commerces.

Alors OUI, nous sommes bien entendu favorables au nouveau dispositif pour le soutien du commerce local comme nous approuvons la préemption du local commercial vacant aux Célestins. Et puisque, en proposant au vote ces 2 délibérations,  votre démarche rejoint enfin notre vision d’une ville vivante et harmonieuse, pouvons-nous avoir l’ambition de penser que vous engagerez d’autres compromis sur les autres quartiers menacés de la même deshérence commerciale et que vous soutiendrez notre proposition du 14 mai 2009, où nous suggérions que soient mis en place par la municipalité des baux glissants pour les commerces de quartier, dispositif encourageant les repreneurs volontaires, mais désargentés à ouvrir un magasin et les soutenant pour participer à la vie du quartier ?    

Il nous a été rapporté par un habitant du quartier qu’un commerce des Célestins allait réunir relais de la Poste, dépôt de pain et une alimentation et qu’à la demande du pharmacien un cabinet d’infirmiers allait s’installer dans ce même espace commercial.  Quelle bonne nouvelle pour les résidents du quartier des Célestins!

Quelles autres bonnes nouvelles pouvez-vous relayer, Mr le maire et vous, Mme Guirado, concernant le tabac presse à Montmein qui a fermé lui aussi ce printemps et outre la crèche privée les commerces qui n’ont toujours pas ouvert au Pont Blanc ? 

Pas de commentaires pour le moment

Laisser un commentaire

Votre commentaire:

Permanence des élus

N'hésitez pas à nous contacter pour échanger !

Sur Rendez-vous : par mail : contact@oullinsdemain.fr ou par téléphone : 06 87 55 14 42

Maison des sociétés - rue Raspail - 1er étage