mon intervention au conseil municipal du 6 fevrier dernier : les projets educatifs à l’école

Attribution exceptionnelle au collège Brossolette « projet parcours Molière – Comédie française »

Le projet culturel axé sur le théâtre, engagé par le collège Brossolette et un de ses enseignants de français, est un beau projet éducatif : grâce à la passion développée pour le théâtre et à ce que l’on a coutume d’appeler la vocation  des enseignants, qui accompagnent les élèves dans la réussite de leur parcours et s’investissent pour qu’ils deviennent des adultes responsables et éclairés, des élèves participent hors temps scolaire à un atelier théâtre,  encadrés par une comédienne et un de leurs enseignants, et vont se rendre en fin d’année scolaire à la Comédie française, haut lieu historique de nos institutions françaises, puisque fondée en 1680.

Chacun sait combien la découverte d’un autre environnement et l’approche hors l’école complémentaire aux apprentissages de domaines d’étude ouvre les jeunes sur le monde, participe à leur sens critique et favorise l’accès égal à la culture pour tous, mais toute action éducative a un coût, à fortiori quand elles impliquent un déplacement,  et si l’école publique essaie d’être garante d’égalité et de ne pas sélectionner les enfants d’après les revenus de leurs parents,  elle doit pouvoir compter sur le financement des collectivités territoriales  qui investissent à long terme dans l’éducation pour que les jeunes, futurs citoyens, trouvent leur place dans la société et se mobilisent à leur tour pour la faire évoluer. S’il ne m’est pas donné par manque d’information de mesurer le rapport de la subvention accordée par la ville à la dépense globale réelle, je me réjouis néanmoins que la commune participe financièrement à ce projet comme sans doute d’autres collectivités.

Nos visions de l’école diffèrent : nous à gauche sommes engagés dans sa refondation, pour qu’elle puisse assurer à tous les enfants des conditions égales d’apprentissage, quelles que soient les difficultés rencontrées par certains, et la mise en place de la réforme des rythmes scolaires  à Oullins, que votre conception de l’école et de la concertation dévient de ses objectifs, est un des leviers pour que tous les enfants, sans exception, issus de milieux aisés ou non,  puissent accéder à des activités culturelles, sportives et s’épanouir. Que les villes y contribuent financièrement aux côtés de l’Etat permettra peut-être de promouvoir la politique éducative au sein des municipalités et d’en faire un axe prioritaire.

Certes, le projet théâtre dont nous parlons ce soir ne relève pas de l’école primaire, mais du collège : il n’en assure pas moins une continuité. Nous remercions l’équipe éducative de Brossolette d’en être porteuse et souhaitons par le vote de cette délibération non seulement lui témoigner notre soutien, mais lui dire aussi combien notre politique municipale éducative, si nous sommes élus,  saura initier, accompagner et soutenir les projets de ses écoles, qui, et  nous les en remercions, reposent sur l’engagement sans compter des équipes que nous tenons ici ce soir à saluer.

Pas de commentaires pour le moment

Laisser un commentaire

Votre commentaire:

Permanence des élus

N'hésitez pas à nous contacter pour échanger !

Sur Rendez-vous : par mail : contact@oullinsdemain.fr ou par téléphone : 06 87 55 14 42

Maison des sociétés - rue Raspail - 1er étage