mon intervention au conseil municipal du 26 novembre 2012 : Oullins et les emplois d’avenir ?

Joëlle Sechaud au conseil municipal

Notre région Rhône Alpes compte près de 70 000 jeunes au chômage dont 20 000 dans une situation de grande précarité. La jeunesse, ces chiffres parlent d’eux-mêmes,  est devenue depuis plusieurs années une cible du chômage, contre lequel F. Hollande s’était engagé à lutter durant la campagne présidentielle. Comment en effet penser construire une société de l’innovation tournée vers l’avenir en privant les jeunes de notre confiance et en leur réservant des périodes de chômage plutôt que de les laisser démarrer leur vie professionnelle ? Il est parmi eux des jeunes sans qualification qui ont encore moins de chance que les autres d’accéder au marché du travail.

L’étude de nos économies mondiales, de la mondialisation et les raisons du décrochage scolaire des 150 000 jeunes qui sortent chaque année de notre système scolaire sans qualification n’ont pas leur place dans cette question diverse.

En revanche, F. Hollande élu président de la République, conscient de ce que signifie pour les jeunes sans qualification et pour notre société tout entière ce faux départ désastreux dans la vie professionnelle, agit en responsable et tient son engagement puisque les emplois d’avenir ont été votés à l’automne et que des municipalités et associations ont déjà signé des conventions. Avec les emplois d’avenir, le gouvernement de Jean-Marc Ayrault dit clairement aux jeunes en difficulté que la société ne les abandonne pas.

La ville de Villeurbanne a signé le 12 novembre dernier aux côtés du Préfet de Région les deux premiers contrats dans la région Rhône Alpes dans le cadre des  emplois d’avenir, et ouvrira à terme à 150 jeunes l’opportunité d’une insertion professionnelle. Je crois savoir que la ville de Saint-Fons va également s’engager par la voix de son maire, Mme Demontès, à signer cette convention pour 25 jeunes.

Oullins est une ville où le nombre de jeunes est tout aussi important que celui des personnes âgées. Certains de ses quartiers, suivis en politique de la ville,  enregistrent même un taux de chômage des jeunes considérable, atteignant jusqu’à 32%.  La situation est donc grave.

Mr le maire, avez-vous conscience que les collectivités locales, dont Oullins, ont le devoir et la responsabilité de proposer à ces jeunes tutorat, formation et première expérience professionnelle durant 3 ans afin que ces jeunes puissent accéder à un contrat d’apprentissage et au marché du travail ?

Envisagez-vous dès lors de signer rapidement une convention d’objectifs de ce dispositif « emplois d’avenir » et d’accompagner ainsi les jeunes sans qualification au lieu de les laisser sur le bord de la route ?

Pas de commentaires pour le moment

Laisser un commentaire

Votre commentaire:

Permanence des élus

N'hésitez pas à nous contacter pour échanger !

Sur Rendez-vous : par mail : contact@oullinsdemain.fr ou par téléphone : 06 87 55 14 42

Maison des sociétés - rue Raspail - 1er étage