Lycée professionnel Edmond LABBE – Lettre à Vincent Peillon

Monsieur le Ministre,

Candidate pour le parti socialiste aux élections législatives 2012 dans la 12ème circonscription du Rhône, mais aussi Conseillère municipale à Oullins, l’une des neuf communes de cette circonscription, j’ai été interpellée par les enseignants, les CPE et les parents d’élèves du Lycée professionnel Edmond LABBE, situé 9 chemin des Chassagnes à Oullins.

Ce lycée professionnel accueille des élèves de filières industrielles (maintenance, froid, électrotechnique et électronique), qui regroupent exclusivement des classes de garçons au sein de la cité scolaire du Parc Chabrières, composée du lycée général et technologique et du lycée professionnel.

Les suppressions de postes du personnel de l’Education Nationale et plus largement des fonctionnaires, décidées par le précédent gouvernement Sarkozy sans considérer les situations particulières des établissements et des publics accueillis ni les difficultés générées parois par les réformes comme le Bac professionnel en 3 ans frappent le lycée Edmond LABBE pour la prochaine rentrée scolaire.

En effet, un demi poste de CPE lui est retiré en septembre 2012, laissant reposer le travail d’accompagnement et de suivi des élèves sur un seul temps plein, réparti sur deux personnes à mi-temps qui n’auront  Aucune plage commune pour échanger, mutualiser et coordonner leur travail.

Elue sur la commune d’Oullins, je mesure l’impact que représente cette suppression de poste dans un lycée qui malgré la réponse purement comptable du précédent gouvernement a su augmenter ses effectifs.

Je tiens en tant qu’élue à vous alerter sur les conditions à la fois pédagogique et éducative auxquelles sont confrontés les lycées professionnels et tout particulièrement le lycée Edmond LABBE à Oullins.

1-      Les dix conseils de discipline qui se sont tenus en classes de seconde cette année sont un indicateur des traumatismes et tensions vécus par les élèves et la communauté éducative. Nombreux sont les élèves des filières industrielles qui ont à l’issue de la 3ème une orientation par défaut et rencontrent des difficultés d’adaptation à leur entrée dans l’établissement qu’ils n’ont pas choisi.

2-      Le Lycée E. LABBE accueille des DP6 sans avoir pour autant les moyens d’appliquer les mêmes règles que le collège.

3-      Le lycée E. LABBE intègre également une classe relais.

4-      Les espaces communs partagés au sein de la cité scolaire par le lycée professionnel et le lycée général et technologique génèrent par ailleurs des problèmes de cohabitation entre les élèves, qu’un personnel en nombre insuffisant ne saurait maitriser.

La prochaine rentrée scolaire se fera avec 410 élèves au lycée professionnel, soit 95 élèves supplémentaires par rapport à la rentrée 2011. Le dynamisme du lycée et de ses équipes, reconnu par l’ouverture d’un CAP froid augure des effectifs en hausse constante pour les années à venir.

Pour autant, seuls deux assistants d’éducation et un poste de CPE devront faire face à la situation que je vous expose si la mesure restrictive prévue pour septembre 2012 n’est pas retirée, laquelle participe à alimenter à terme, par le manque de personnel encadrant dans les établissements publics qu’elle provoque, le recrutement de l’enseignement privé.

Le Conseil Régional Rhône-Alpes a investi durant les quatre dernières années 43 millions d’euros pour rénover la cité scolaire, donner aux élèves et aux équipes des conditions de travail prometteuses et permettre à la cité scolaire de diversifier ses formations et d’augmenter ses effectifs. Le Conseil régional s’est de fait engagé financièrement pour la formation de la jeunesse et son avenir.

Je vous serai reconnaissante, Monsieur le Ministre, de bien vouloir porter une attention particulière à la dégradation du suivi des élèves que représenterait la suppression d’un demi poste de CPE et d’envisager au regard des éléments que je vous livre une remise en question de cette mesure.

Je vous remercie de me bien vouloir me tenir informée des suites que vous donnerez à ma demande et vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, mes respectueuses salutations.

Joëlle SECHAUD

Pas de commentaires pour le moment

Laisser un commentaire

Votre commentaire:

Permanence des élus

N'hésitez pas à nous contacter pour échanger !

Sur Rendez-vous : par mail : contact@oullinsdemain.fr ou par téléphone : 06 87 55 14 42

Maison des sociétés - rue Raspail - 1er étage