Lundi 3 septembre 2018 : Une commémoration scandaleuse

Contrairement à d’habitude, les enfants du conseil municipal étaient absents pour cause de jour de rentrée scolaire, alors que nous commémorions hier, lundi 3 septembre, la libération d’Oullins. Le calendrier fait bien les choses, car les plus jeunes auraient été les spectateurs de l’irrespect de la part des élu.es adultes, celles-là et ceux-là mêmes qui ont la responsabilité de leur éducation civique.

Que s’est-il donc passé ce lundi 3 septembre 2018 ?

Les Oullinoi.es étaient appelé.es à commémorer la libération d’Oullins, au square de la Résistance, au pied de la stèle érigée en la mémoire de Claude JORDERY.

Qui était Claude Jordery ? Maire d’Oullins, socialiste, il était aussi député et conseiller général. Il s’était courageusement opposé aux pleins pouvoirs de Pétain, ce qui lui a valu d’être destitué de son mandat de maire par le préfet, d’être arrêté par la milice et d’être déporté en Allemagne, en camp de concentration nazi, où il mourut.

Chacun.e comprend dès lors pourquoi tous/tes es Oullinois.es ont un devoir de mémoire envers  ce magistrat de la ville et pourquoi les socialistes particulièrement lui rendent hommage ce jour de commémoration. 

Ce 3 septembre 2018, les élu.es socialistes furent prévenu.es quelques minutes avant la commémoration que Mme le maire, choisissant avec qui partager ce moment de recueillement, interdisait que la gerbe de fleurs déposée par les socialistes en hommage au maire d’Oullins le soit à la suite de celle déposée par l’UFAC et de celle déposée par Mme le maire. Ainsi leur fallait-il attendre le signal en fin de cérémonie, après que Mme Pouzergue aurait salué les portes drapeaux. Retenons de ces consignes un état d’esprit mesquin qui affecte le souvenir d’une période noire douloureuse pour toute la communauté française, où toutes les sensibilités politiques se sont rassemblées pour combattre le fascisme, moment de mémoire et personnage héroïque qui attendent de nous solennité et unité.

L’attitude indigne suit : tandis que la mémoire de Claude Jordery pouvait enfin être honorée, le conseiller délégué aux anciens combattants ne fit nulle mention ni du dépôt de gerbe ni de Claude Jordery. Sur mot d’ordre donné au préalable par Mme Pouzergue, les élu.es de l’exécutif dans l’irrespect le plus total se sont alors dirigés massivement vers le pupitre des discours, situé à l’opposé de la stèle, tournant volontairement le dos à cette dernière et au dépôt de la gerbe par les socialistes.

Par chance, le conseil municipal ni les enfants absents ni leurs parents n’ont pas eu à subir cette démonstration d’irrespect et d’indignité.

1 Comment to “Lundi 3 septembre 2018 : Une commémoration scandaleuse”

  1. GRUAT dit :

    Purement scandaleux.

Laisser un commentaire

Votre commentaire:

Permanence des élus

N'hésitez pas à nous contacter pour échanger !

Sur Rendez-vous : par mail : contact@oullinsdemain.fr ou par téléphone : 06 87 55 14 42

Maison des sociétés - rue Raspail - 1er étage