L’emploi

J’ai rencontré ce jeudi 12 avril les salariés de l’entreprise JTEKT, dont le siège Europe et son centre technique sont implantés à Irigny, dans notre circonscription. Cette entreprise qui fabrique des directions assistées emploie sur son site près de 1 500 personnes en CDI et 140 intérimaires qui assurent pour la plupart des missions de 18 mois. Les syndicalistes qui tractaient aux portes de l’entreprise (150 syndiqués pour l’ensemble du personnel) nous ont expliqué que les intérimaires allaient pour la plupart chez Renault Trucks et Bosch pour revenir ensuite chez leur premier employeur JTEKT. La fin de l’année 2011 a été comme pour beaucoup une période sombre pour ces salariés très précaires puisque l’entreprise s’était alors séparée d’eux totalement et n’avait pas réembauché pendant plusieurs mois.

Si l’on peut unanimement se réjouir que JTEKT soit aujourd’hui l’employeur japonais le plus important en France et que Koyo Steuring Europe ait crée depuis son arrivée à Irigny plus de 700 emplois locaux, on ne peut pas passer sous silence que la branche « directions électriques » ait été délocalisée en République tchèque ni que l’entreprise ait masqué un plan social en organisant des départs à la retraite anticipés à 55 ans, sous prétexte que les dits ouvriers ne tenaient plus la cadence. En mettant en place de nouvelles lignes de production et en doublant sa productivité depuis 2000, JTEKT a accru la pénibilité, dégradé les conditions de travail auxquelles sont soumis ses employés et leur santé.

Les nouvelles technologies, on s’en félicite, sont créatrices de nombreux emplois qui ont bénéficié à notre secteur géographique, JTEKT en est un bel exemple. Il n’en reste pas moins que la pénibilité du travail et sa précarité nous interrogent dans ce bel exemple.

Rappelons que François HOLLANDE veut lutter contre la précarité qui frappe avant tout les jeunes, les femmes et les salariés les moins qualifiés et qu’à cette fin il augmentera les cotisations chômage sur les entreprises qui abusent des emplois précaires ; Il mettra en place un dispositif de notation sociale obligeant les entreprises de plus de 500 salariés à faire certifier annuellement la gestion de leurs ressources humaines au regard de critères de qualité de l’emploi et  de conditions de travail.

Contre l’emploi précaire qui frappe avant tout les jeunes, François HOLLANDE propose le contrat de génération qui permettra l’embauche par les entreprises en CDI de jeunes accompagnés par un salarié expérimenté qui sera maintenu dans l’emploi jusqu’à son départ en retraite. Ce tutorat permettra de préserver des savoir-faire et d’intégrer durablement les jeunes dans la vie professionnelle.

1 Comment to “L’emploi”

  1. marcelle dit :

    Merci Madame SECHAUD de mettre l’emploi au cœur de votre campagne !!

Laisser un commentaire

Votre commentaire:

Permanence des élus

N'hésitez pas à nous contacter pour échanger !

Sur Rendez-vous : par mail : contact@oullinsdemain.fr ou par téléphone : 06 87 55 14 42

Maison des sociétés - rue Raspail - 1er étage