LE HANDICAP dans la ville

 

Est-il subjectif à la veille d’une élection municipale de dénoncer des pratiques ou les manquements du mandat qui s’achève ? A vous d’être juge !

Aujourd’hui conseillère municipale d’opposition, très engagée auprès des habitant/es de ma commune pour le bien vivre de toutes et de tous, je concilie mon investissement citoyen  avec mon métier d’enseignante en lycée professionnel qui exige aussi beaucoup de disponibilité pour accompagner les jeunes dans leur parcours de formation et mobiliser leurs parents dans leur réussite.

Je dois cependant à la municipalité sortante de devoir excuser mon absence à certaines réunions, dont celles du CCAS ou celles tellement rares du Comité municipal du handicap, placées dans la matinée de jours ouvrés, qui excluent de fait toute activité salariée et jure avec la valeur travail, dont l’UMP de Mr Buffet et de son équipe sait pourtant si bien jouer.

Parmi les nombreuses défaillances du mandat qui s’achève, je m’attarderai donc sur le manque d’attention portée aux personnes souffrant de handicap, dont celles à mobilité réduite.

J’ai exprimé à plusieurs reprises mon étonnement de voir siéger dans le comité du handicap mis en place au lendemain des précédentes élections municipales des personnes habitant à Sainte Foy Les Lyon, commune de résidence du maire sortant. Est-il sérieux qu’Oullins, commune de près de 26000 habitants, qui compte plus de 900 personnes souffrant de handicap, ait été représentée par des Fidésiens ?

J’ai souligné dans mes nombreuses interventions au Conseil municipal la rareté des réunions du Comité du handicap, qui devaient rassembler associations, acteurs institutionnels, monde de l’Education Nationale et élu/es. De rareté des réunions (deux par an), nous sommes passés à une, puis à zéro. Certes, l’installation du comité du handicap, promesse électorale du maire sortant, a eu lieu, mais en l’absence de concertation régulière, de diagnostic et d’actions municipales concrètes pour combattre l’exclusion,  rendre possible une vie sociale et citoyenne aux personnes atteintes de handicap  et pour rétablir l’égalité entre toutes et tous, la promesse s’est transformée en mensonge et signifie à ce jour la non prise en compte des difficultés de la population oullinoise : Pas d’amélioration dans l’accès aux bâtiments publics (mairie, salles communales comme la salle Collovray…), une accentuation des entraves au déplacement dans la Grande Rue, marquée par l’étroitesse des trottoirs et l’inégalité de leur revêtement, un déni d’inclusion en l’absence d’aménagement dans l’organisation de manifestations publiques et de facilitation à la vie sociale.

Notre équipe, Ensemble pour Oullins, aspire à ce que la ville profite à tous dans le respect des différences ; qu’elle conduise à une vie sociale. Aussi réaménagerons-nous les bâtiments publics pour qu’ils n’entravent plus la mobilité réduite. Nous mettrons la navette oullinoise à disposition de toute personne peu mobile, qu’elle soit atteinte d’un handicap durable ou temporaire, personne âgée, parent et assistant/e maternel/le avec jeune enfant, femme enceinte.  

Nous mettrons en place un dispositif concerté « vivre bien dans sa ville » et travaillerons de façon régulière avec les conseils de quartier qui seront aussi chargés de repérer les petits dysfonctionnements. Nous participerons à la vie citoyenne en encourageant la vigilance de toutes et de tous pour le bien-être de chacun/e.

Pas de commentaires pour le moment

Laisser un commentaire

Votre commentaire:

Permanence des élus

N'hésitez pas à nous contacter pour échanger !

Sur Rendez-vous : par mail : contact@oullinsdemain.fr ou par téléphone : 06 87 55 14 42

Maison des sociétés - rue Raspail - 1er étage