L’arrêt TCL « Oullins Mairie » en question

Les lignes de bus TCL (63, C10, C7, 88, 78) et les cars Sytral du Rhône sont nombreux à circuler dans la Grande rue d’Oullins. Certains arrêts sont abrités, d’autres pas.

J’ai été maintes fois interpellée par des usagers me demandant d’intervenir en faveur de l’installation d’un abri bus et d’un banc à l’arrêt Oullins mairie succédant à celui d’Oullins Orsel., en direction de Saint-Genis Laval.

Il est vrai que cet arrêt est le seul de la Grande rue à n’être marqué que par un mât signalétique.

Pourquoi ?

Serait-iI par exemple moins fréquenté que les autres ?

Sans doute ne tient-il pas la comparaison en termes d’affluence avec l’arrêt Oullins Orsel, qui assure l’intermodalité avec le métro. Cependant, l’arrêt « Oullins mairie » côté droit de la rue en la remontant dessert notamment le marché du mardi et jeudi, permet les démarches administratives dans les services municipaux de l’hôtel de ville et l’accès aux nombreux commerces dont la moyenne surface « monoprix ». Cet arrêt de bus TCL, positionné à mi-parcours de la Grande rue, rend donc accessibles les tâches du quotidien et une vie sociale à celles et ceux qui se déplacent le moins facilement : Gardons à l’esprit que les personnes de plus de 60 ans représentent 21 % de notre population et les familles avec enfants 34 %.

Je suis consciente de la gêne que peut occasionner un abri bus devant la vitrine des commerces : Réduits dans leur visibilité, les commerces concernés – l’enseigne Scarlett et sa voisine -, perdraient en l’occurrence en attractivité et donc en chiffres d’affaires. D’autre part, le trottoir, amputé d’une partie de sa largeur par un abri bus, accidenterait et mettrait en danger le cheminement piéton.

Comment traduire alors une écoute attentive aux situations les plus nombreuses en amélioration du quotidien pour les un/es, sans nuire aux autres  ?

Remontons la Grande rue de quelques mètres : Nous y croisons le passage de la ville Roland Bernard, Maire d’Oullins jusqu’en 1990, On doit à R. Bernard la transformation de la traboule en un passage à découvert, ouvrant ainsi le centre-ville du Parc du Prado à la place A. France. A cet endroit se font face les terrasses de la brasserie d’Oullins et de la boulangerie de la mairie. N’y-aurait-il pas là une opportunité de conjuguer attractivité du commerce et aire de repos en aménageant quelques sièges sur ce lieu de vie ? Patienter jusqu’à ce que le bus arrive en buvant un café ou un diabolo menthe ? Etre tout à la fois usager TCL et client ? Ne resterait plus qu’à déplacer l’arrêt « Oullins mairie » en aval du passage de la ville Roland Bernard.

Pas de commentaires pour le moment

Laisser un commentaire

Votre commentaire:

Permanence des élus

N'hésitez pas à nous contacter pour échanger !

Sur Rendez-vous : par mail : contact@oullinsdemain.fr ou par téléphone : 06 87 55 14 42

Maison des sociétés - rue Raspail - 1er étage