Inauguration de l’école Jules FERRY à Oullins : 9 ans de travaux.

Ce samedi 13 mai, parents, grands-parents, enfants et habitants du quartier inauguraient l’école Jules Ferry (quartier de la Bussière) après 9 ans de travaux. Confiée en 2008 au cabinet d’architectes lyonnais  Chareire et Panier, la transformation de la centenaire école (elle a été ouverte en 1911) s’est faite in situ, en maintenant les activités scolaires dans des préfabriqués et en plusieurs étapes. Financée sur le budget communal, la reconstruction de la plus grande école d’Oullins (elle accueille 395 élèves répartis dans 16 classes dont une classe pour l’inclusion scolaire « CLIS ») a mobilisé 1 million€ par an (à raison de 9 ans= 9 millions€).

L’école élémentaire et maternelle est un beau lieu de vie éducatif : les salles de classe, cantine scolaire, bibliothèque, gymnase, bureaux y sont spacieux, très largement éclairés par la lumière naturelle et par quelques déclinaisons colorées et nuancées des murs. Nul doute que cet équipement réussi offre une certaine sérénité à l’équipe éducative, aux enfants et aux familles.

Nous nous étions exprimés très critiques à l’annonce de la durée des travaux programmés alors sur 7 ans, quand d’autres équipements (médiathèque) tout aussi coûteux avaient été financés sur 2 ans seulement et la Grande rue (3 millions€) embellie en un an.

L’inconfort, le bruit, les infiltrations, le dérangement quotidien, voire le danger  permanent s’inscrivaient pour 7 ans, bouleversant le quotidien d’enfants qui de la maternelle au CM2 ne connaîtraient jamais les conditions d’une scolarité apaisée, ni les 3 directrices successives avec les équipes celles d’une coordination et d’un travail sereins. In fine, notre inquiétude s’est prolongée de 2 ans, puisque les travaux en ont duré 9.

Aujourd’hui, nous sommes heureux que les habitants du quartier de la Bussière, petits et grands, et l’équipe éducative bénéficient d’une école de cette qualité, élément structurant pour les familles qui s’y rencontrent et co-éduquent, pour les enfants qui apprennent à y former déjà société et s’ouvrent au monde, pour la vie du quartier où se créent des liens. La récente fermeture d’école dans un quartier (C. Désormes) ou l’amputation de certaines classes (Convention à La Saulaie) qui furent aussi la volonté du maire n’assombrissent-elles pas le tableau coloré de l’école, en nuisant à l’inverse fortement à la proximité et au partage de vie sociale dont nous nous sommes convaincus de la nécessité et fiers ailleurs ?

Pas de commentaires pour le moment

Laisser un commentaire

Votre commentaire:

Permanence des élus

N'hésitez pas à nous contacter pour échanger !

Sur Rendez-vous : par mail : contact@oullinsdemain.fr ou par téléphone : 06 87 55 14 42

Maison des sociétés - rue Raspail - 1er étage