groupe Eiffel Europe et die Glienicker Gruppe : Pour une communauté politique de l’euro

 

Le groupe Eiffel Europe, composé d’une douzaine de Français, propose, vendredi 14 février, la création d’une « communauté politique de l’euro ». Ce texte engagé, publié dans Le Monde, répond aux propositions faites à l’automne dernier par un autre cercle, en Allemagne, composé de juristes, d’économistes et de politologues, le Glienicker Gruppe.

Ces personnalités d’horizons divers, dont le PS Jean-Louis BIANCO, proches de la gauche, du centre et de la droite, pour la plupart impliquées de près ou de loin dans les affaires européennes, espèrent au passage revitaliser le dialogue entre la France et l’Allemagne, qu’elles jugent trop timide, faute de réel rapprochement entre François Hollande et Angela Merkel.

Pour une communauté politique de l’euro

LE MONDE | 13.02.2014 à 18h51 • Mis à jour le 14.02.2014 à 10h14 |

Où veut aller la France, dans l’Europe et dans le monde ? Quel est l’avenir, à horizon de dix ou vingt ans, de l’euro et de l’Union européenne ? Ces questions légitimes ont souvent été laissées sans réponse. La plupart des gouvernements s’en sont tenus à une approche gestionnaire, au fil de l’eau. Les partis radicaux prônent le repli national et la sortie de l’euro comme si c’était un remède miracle. Une autre réponse, tirant les leçons des erreurs collectives mais adaptée au monde de 2014, est possible. La France est dans une posture défensive alors même que les efforts consentis, dans la crise, au nom de la monnaie justifient une vision positive plus large, tournée vers l’avenir. C’est pourquoi nous proposons de bâtir une communauté politique, démocratique, à partir de l’euro.

Sans remettre en cause l’engagement mutuel de saine gestion des finances publiques ni les efforts de réforme en cours, la communauté se dotera de nouveaux instruments destinés à stabiliser la zone euro, par exemple par l’octroi, au niveau européen, d’allocations chômage. Elle mènera des politiques encourageant la mobilité, accompagnées d’une harmonisation partielle des marchés du travail. La lutte contre les inégalités et l’exclusion, la valorisation du capital humain par l’éducation, la formation et l’innovation seront au coeur des ambitions. Une conception extensive de la « subsidiarité » a trop souvent conduit à faire passer au second plan l’existence de droits reconnus à tous les citoyens européens. La dignité de la personne humaine est le premier d’entre eux, avec la préservation…

Lire la suite :

http://www.lemonde.fr/idees/article/2014/02/13/pour-une-communaute-politique-de-l-euro_4366212_3232.html?xtmc=groupe_eiffel_europe&xtcr=2

Pas de commentaires pour le moment

Laisser un commentaire

Votre commentaire:

Permanence des élus

N'hésitez pas à nous contacter pour échanger !

Sur Rendez-vous : par mail : contact@oullinsdemain.fr ou par téléphone : 06 87 55 14 42

Maison des sociétés - rue Raspail - 1er étage