Francophonides, organisées par l’Association Echanges francophones scientifiques et culturels

Je me suis rendue hier après-midi à Vernaison où se tenaient les Francophonides, organisées par l’association AEFSC (Association Echanges francophones scientifiques et culturels). Plusieurs stands rassemblés dans la salle municipale présentaient sous différentes formes la richesse du patrimoine culturel des pays francophones. Un regret, me confiait le président de l’AEFSC, Mr Wuillemard : le Québec était absent ce samedi 10 mars.

Parmi les associations invitées et ayant répondu présentes : MIGRAA dont la présidente, Mme Céline BIEVRE, m’a accueillie très chaleureusement, pour me présenter les objectifs que s’était fixés l’association « MAROC ILES DE GUADELOUPE et RHONE-ALPES.AUVERGNE » :  Réaliser toutes formes d’échanges et d’actions entre les habitants du Maroc, des îles de Guadeloupe et de la Région Rhône Alpes Auvergne, favoriser une meilleure connaissance de celles-ci en vue d’induire le tourisme culturel et artistique, participer à des actions de solidarité envers les personnes défavorisées ou victimes de handicaps, soutenir et aider les enfants en difficultés.

Céline BIEVRE, belle ambassadrice des iles de la Guadeloupe dans son costume traditionnel prêté pour l’occasion par l’association ACACIA (Acacia=pérennité, m’a-t-elle confié), qui recèle près de 150 costumes inscrits au patrimoine guadeloupéen du 18ème siècle à nos jours, qui ont fait l’objet d’une étude historique longue de plus de trente ans par Mme DOTHA-HILDEVERT, consacre une partie de son temps à la création d’un musée, NOMAD MUSEUM, qui, comme son nom l’indique, ne sera pas sédentaire, mais se déplacera d’un site à l’autre pour  faire valoir le patrimoine culturel des îles de la Guadeloupe.

En écoutant Mme BIEVRE me conter la richesse culturelle et les difficultés économiques de l’Outre Mer, résonnait à mes oreilles la politique tant attendue de l’Outre Mer que François HOLLANDE souhaite mener.

François HOLLANDE ouvrira en effet une « Cité des outre-mers » en Ile-de-France pour mettre en valeur l’histoire, la mémoire, la culture et les productions de ces régions et créera un ministère de l’Outre-mer rattaché à Matignon pour donner une dimension interministérielle aux politiques menées dans les DOM-TOM.

Et parce que la situation économique de l’Outre Mer est notre situation économique, François HOLLANDE s’engage en sa faveur : il propose un plan d’investissements de 500 millions d’euros et promet aussi de lutter contre la vie chère en s’attaquant grâce à un « bouclier qualité prix » aux monopoles et aux marges abusives. Ainsi ce bouclier reposera-t-il sur des chartes entre les producteurs locaux et la grande distribution. Et si ce bouclier ne devait pas suffire, il encadrera aussi les prix des produits de première nécessité.

François HOLLANDE s’engage aussi pour l’Outre Mer en proposant d’aligner progressivement les tarifs des télécommunications dans les DOM (départements d’outre-mer) sur ceux pratiqués dans l’Hexagone et en offrant de découpler raffinage, stockage et distribution pour stopper la hausse des carburants.

Elu à l’Elysée en mai 2012, François HOLLANDE fera voter une loi de programmation pour favoriser la construction de logements outre-mer. Il renforcera aussi l’hôpital public dans les DOM.

Enfin, pour aider les jeunes ultra-marins particulièrement touchés par le chômage, il leur réservera une part importante des 500.000 contrats de génération et des 150.000 emplois d’avenir que prévoit son programme présidentiel.

Elu président de la République, François HOLLANDE modifiera l’article 1 de la Constitution où il fera supprimer le mot race car il n’y a pas de place dans la Républque pour la mention de race.

Pas de commentaires pour le moment

Laisser un commentaire

Votre commentaire:

Permanence des élus

N'hésitez pas à nous contacter pour échanger !

Sur Rendez-vous : par mail : contact@oullinsdemain.fr ou par téléphone : 06 87 55 14 42

Maison des sociétés - rue Raspail - 1er étage