Et si chaque commune était solidaire ?

 

A toutes celles et ceux qui portent un jugement sévère et réprobateur sur la politique d’immigration du gouvernement, posez-vous la question de la raison de vos jugements : sont-ils guidés par un esprit de charité ou une volonté de solidarité ?

UN exemple : 300 Albanais, qui campaient sous l’autopont de Perrache et que le maire du 2ème arrondissement a fait expulser à l’appui de pétitions signées sans doute par charité sont rassemblés dès demain à Oullins, sur les friches SNCF, terrain propriété du Grand Lyon mais réquisitionné par le préfet.

Solidarité ou charité ?

Explication : Le quartier où vont être hébergées ces 300 personnes d’origine albanaise est un quartier en politique de la ville, où toutes les politiques publiques menées depuis des décennies ne sont pas arrivées à faire diminuer le chômage, notamment des jeunes 32%, le mal logement, l’insécurité, au contraire, où l’accès à la santé régresse, où les retraités sont obligés de compléter leur maigre pension par un petit travail d’appoint et où le maire sortant a « liquidé » un cycle d’école, obligeant les enfants à se rendre quotidiennement dans les autres écoles de la commune, éloignées de leur quartier.

Pensez-vous que cette affluence soudaine de personnes en difficulté va contribuer à enchanter la situation déjà précaire des résidents du quartier ?

Ne doit-on pas faire appel à la solidarité plus qu’à la charité pour envisager une solution durable et ne pas plonger dans une centrifugeuse les populations déjà très affaiblies ? Et si chaque commune était solidaire ?

Pas de commentaires pour le moment

Laisser un commentaire

Votre commentaire:

Permanence des élus

N'hésitez pas à nous contacter pour échanger !

Sur Rendez-vous : par mail : contact@oullinsdemain.fr ou par téléphone : 06 87 55 14 42

Maison des sociétés - rue Raspail - 1er étage