ENQUETE PUBLIQUE SUR LE PROLONGEMENT DE LA LIGNE B DU METRO : Contribution des élu/es socialistes et apparenté/es « Oullins demain »

Groupe des élu/es socialistes et apparenté/es

Oullins demain

Mairie dOullins

1, rue Etienne Dolet

69600 Oullins

contact@oullinsdemain.fr

06 87 55 14 42

 ENQUETE PUBLIQUE SUR LE PROLONGEMENT DE LA LIGNE B DU METRO

jusquaux hôpitaux Lyon Sud

Du 12 octobre au 13 novembre 2015

 

A lattention de Mr/Mme le commissaire enquêteur

 

Contribution des élu/es socialistes et apparenté/es « Oullins demain »

Joëlle SECHAUD, Jérémy FAVRE, Raphaël PERRICHON

 

Le succès remporté par le prolongement de la ligne B du métro à Oullins gare en décembre 2013 à raison de plus de 20 000 voyageurs/jour témoigne combien le développement des transports en commun dans notre agglomération et plus récemment dans le Sud Ouest lyonnais répond à un besoin des habitants de se déplacer autrement qu’en voiture et combien il les encourage à renoncer à leur véhicule pour un mode de transport plus rapide, non polluant et plus économe à titre individuel.

La desserte du métro à Oullins, temporairement station de fin de ligne, a cependant généré dans la ville de nouveaux flux automobiles non totalement maîtrisés en provenance des communes du Sud-Ouest lyonnais et un stationnement intempestif non totalement contrôlé dû à la capacité limitée du parking relais qui n’avait pas vocation à accueillir autant de véhicules.

Le métro connecté avec de nombreuses lignes de bus permet à de nombreux usagers d’effectuer leur déplacement en utilisant successivement ces deux modes de transport en commun.

Si l’intermodalité est parfaitement réussie grâce à l’aménagement du pôle multimodal de la Saulaie, elle est très déficiente lorsqu’il s’agit de la connexion entre le métro et les lignes de bus qui desservent l’arrêt Orsel, situé dans la Grande rue : le positionnement de cet arrêt est en effet une source importante d’embouteillages, provoqués par l’enfilade de bus, et le long parcours piéton qui relie l’arrêt de bus au métro est pour l’heure impraticable pour les personnes à mobilité réduite (escaliers, trottoirs défectueux) et dangereux.

Les usagers géographiquement plus éloignés de la ligne de métro, dont les communes de résidence ne sont pas desservies par les lignes de bus connectées avec la ligne B du métro ou moins régulièrement desservies, utilisent leur véhicule pour rejoindre le pôle multimodal situé à Oullins et continuer leur déplacement en transport en commun dont le   métro. Ces nouveaux flux génèrent un besoin de stationnement largement insatisfait par la capacité limitée du parc relais et donc du stationnement intempestif et sauvage gênant pour les riverains et habitants en général.

Le prolongement de la ligne B du métro jusqu’aux hôpitaux Lyon Sud aura donc un triple  effet bénéfique :

–          Il réduira la circulation des bus à Oullins, en partie responsables de la paralysie de la ville aux heures de pointe,

–          Il absorbera une partie de la circulation automobile sur la commune

–          Il diminuera les besoins en stationnement sur la commune que le parking relais dOullins gare suffira alors sans doute à satisfaire.

Le coût important, occasionné par la démolition du bâti,

La défiguration de la Grande rue, engendrée par la rupture linéaire entre les bâtiments (commerces, station, immeubles de logements)

La concentration de l’attractivité et des flux sur un centre-ville circonscrit à la Grande rue

PLAIDENT CONTRE le site dune station de métro en face de la mairie.

Notre groupe est en revanche favorable au choix de lemplacement de la nouvelle station de métro  oullinoise fondé sur la maîtrise des coûts, sur lattractivité dun centre-ville élargi et renouvelé, sur un plan de circulation repensé et sur une politique de déplacements apaisés. Ce choix donne PRIORITE à une station de métro au cœur de la commune, sous la place Anatole France, où convergent les chemins (passage de la ville Roland Bernard, rue de la République, rue Voltaire, rue Victor Hugo, rue Narcisse Bertholey).  en direction dun grand nombre de quartiers de la ville.

Nous situons la seconde station de métro oullinoise en plein centre SOUS LA PLACE Anatole France car :

–          Elle se rapproche de tous les habitant/es sans en exclure aucun/e,

–          Elle insuffle un nouveau plan des déplacements à Oullins : Laccès au métro, notamment des habitant/es résidant dans les quartiers les plus éloignés et escarpés (Glacière, Montlouis, Golf, Désormes) pourra être facilité par laménagement de voies piétonnes, de pistes cyclables et la mise en service de navettes reliant leur quartier au métro, assurant ainsi le lien intermodal et encourageant la dynamique de déplacements modes doux.

Implantée à la croisée des rues, sous la plus grande place de la commune, animée les jours de marchés, la station de métro va susciter une affluence en termes de voyageurs, et de potentiels consommateurs. Forts de cette dynamique,

–          nous projetons une extension de lactivité commerciale, que la percée du passage de la ville par le maire Roland Bernard avait suggérée et incitée.  Contrainte jusqu’à présent à la Grande rue, seule artère offerte à la circulation et aux événements, lactivité promet grâce à limplantation de cette nouvelle station de métro de s’étendre à la place Anatole France ainsi quaux rues la desservant.

–          Il est essentiel pour notre commune dassocier dans cette dynamique la zone commerciale située en contrebas, boulevard Emile Zola, et donc d’élargir la zone en redessinant un espace sans rupture de la Grande rue au boulevard Zola.

–          Inscrire notre commune dans le développement durable, cest aussi associer dans cette extension le réaménagement dun centre-ville, agréable à la promenade et aux déplacements modes doux. Cest encore penser la ville pour toutes et tous et donc la rendre accessible, notamment aux proches abords de la nouvelle station de métro et sur la place A. France. Cest enfin revitaliser la place A. France en la délivrant de son parking et en la réaménageant en espace à vivre.

 Dans ce nouvel environnement, il nous apparaît opportun que :

–          des points Vélov soient installés aux deux stations de métro oullinoises ainsi qu’à celle des hôpitaux Lyon Sud, complétés par des relais de voitures électriques en autopartage comme il en existe un à « Oullins gare ».

–          Que les déplacements modes doux, encouragés par la desserte du métro, prennent toute leur place dans laménagement de parkings vélos en quantité suffisante. De fait, l’exclusif aménagement de parkings relais voiture ne saurait être porteur d’avenir.

Le désengorgement automobile dont profitera la ville d’Oullins grâce au prolongement de la ligne B du métro doit être source de profonde mutation en matière de politique de déplacements, quils soient intra-muros ou quelle vise la liaison entre les communes de la Métropole.

Ce bouleversement dans nos habitudes de transport constitue une chance :

–          pour que nos villes se transforment de villes traversées en villes apaisées,

–          pour que leur aménagement ancien, pensé aux temps où la voiture, révolutionnant les distances, déterminait nos activités (boulevards, avenues, parkings, garages, grandes surfaces), se recentre sur le vivre ensemble et donc sur les espaces facilitateurs de rencontres (placettes, jardins, petits commerces, voies piétonnes, pistes modes doux).

Le prolongement de la ligne B du métro et son terminus aux hôpitaux Lyon Sud vont dès lors pouvoir faire de ce centre hospitalier et universitaire un pôle accessible à tous, relié aux autres centres de recherches par métro et intermodalité, et du fait de sa proximité avec l’autoroute A7 et le boulevard urbain sud lui assurer à l’échelle de la Métropole et de la région Rhône-Alpes Auvergne un rayonnement à l’égal du centre hospitalier E. Herriot. Les usagers de la ligne B du métro, au-delà des étudiants, du personnel médical, des familles des malades, des chercheurs, seront les habitants du Sud-Ouest lyonnais, résidant ou travaillant dans les communes situées de l’autre côté de l’A450. Aussi pouvons-nous compter dès à présent sur une forte fréquentation de la ligne B et  du même coup sur un désengorgement automobile à l’entrée dans la Métropole et dans la ville de Lyon, renforcé par la ligne ferroviaire Saint-Etienne Lyon.

Il faut donc se projeter dans un proche futur et envisager que la station de métro aux hôpitaux Lyon sud ne soit pas la station terminus, mais une station intermédiaire, évitant ainsi que ce lieu de soins soit encombré et saturé de pollution automobile, générée par les nombreux véhicules en provenance du Sud-Ouest lyonnais  qui assureront la liaison entre le métro et les communes plus éloignées. Nous sommes donc favorables à ce que la ligne B du métro soit dans un troisième temps prolongée plus loin et fasse jonction avec l’A450.

Pas de commentaires pour le moment

Laisser un commentaire

Votre commentaire:

Permanence des élus

N'hésitez pas à nous contacter pour échanger !

Sur Rendez-vous : par mail : contact@oullinsdemain.fr ou par téléphone : 06 87 55 14 42

Maison des sociétés - rue Raspail - 1er étage