DEMANDEURS D’ASILE : NOTRE RENCONTRE AVEC LE PREFET

 

Suite à la réquisition du terrain de la Saulaie et à notre demande de rendez vous nous avons rencontré hier, mercredi 30 octobre, Mr ALLONCLE, Préfet délégué à l’égalité des chances. Il a rappelé  les efforts colossaux et incontestables que l’Etat et Mr Le Préfet entreprennent pour chercher une solution d’hébergement aux nombreux demandeurs d’asile.

Conscients que notre département du Rhône est très sollicité, nous avons demandé au préfet de considérer la situation des habitants du quartier de la Saulaie, accompagné par la politique de la ville, et la capacité limitée de son école avant de décider définitivement de l’installation provisoire des 296 demandeurs d’asile en novembre prochain,  et d’envisager une répartition équitable des familles concernées sur l’ensemble de notre territoire.

Nous ne remettons pas en cause la nécessité de mettre à l’abri pour la période hivernale les demandeurs d’asile vivant à ce jour sous un pont, mais nous avons souligné la violence de la réquisition préfectorale du terrain qui expose les habitants de la Saulaie et plus largement la population oullinoise à une réaction de rejet, exacerbée par certaines initiatives locales parfois contre productives. Nous avons rappelé au préfet que nous privilégions à ce jour la voie du dialogue avec lui et ses services pour faire évoluer la situation actuelle. Nous avons demandé à Mr le Préfet à ce qu’un travail associatif soit mené sur le site pour le bien-être social des familles demandeurs d’asile et de manière à pacifier les relations entre la population oullinoise et les demandeurs d’asile temporairement hébergés à Oullins, en attendant que leur soit rendue la réponse à leur demande d’asile.

Nous avons également exposé à Mr le préfet notre souci que soit donnée la possibilité aux enfants de suivre une scolarité et aux familles en situation d’attente d’accéder à l’apprentissage du français pour les préparer à leur future intégration si leur demande d’asile était acceptée. Nous avons fait valoir le besoin en soutien scolaire et en accompagnement des familles.

Mr le Préfet délégué a rappelé que la population demandeur d’asile en attente de réponse  de l’Etat était en situation régulière et que les demandeurs d’asile étaient rarement en situation de délinquance, laquelle exclurait pour eux toute possibilité d’une réponse favorable à leur demande d’accueil sur notre territoire. 

Le terrain des friches SNCF étant inoccupé et sans projet immédiat de construction, il a été décidé qu’un village y serait installé rapidement pour accueillir les 296 demandeurs d’asile et les protéger ainsi des conditions hivernales. Pour le préfet le logement sur un même lieu permet alors de mutualiser les services (prestations juridiques et présence associative).

Mr le Préfet a tenu à nous rassurer sur le professionnalisme de l’opérateur appelé pour gérer le village d’accueil, la société DOM’ICI, qui veillera à la sécurité du lieu, ainsi que sur l’autonomie financière du site et des familles hébergées  qui ne pèseront nullement sur les services sociaux de la ville, ni sur ses finances.  Les demandeurs d’asile ne resteront pas à Oullins après l’hiver et seront placés dans des hébergements d’urgence en d’autres lieux.   

Mr le Préfet s’est engagé à scolariser les enfants sur place et non à l’école de la Convention, dans des bungalows adaptés. Sur proposition du DASEN (Directeur académique des Services de l’Education Nationale), les enfants seront pris en charge par des enseignants dépêchés sur place.

Satisfaits d’avoir pu défendre auprès de Mr le Préfet notre point de vue dans l’intérêt d’Oullins, que nous voulons ville humaine, solidaire et sécurisée, nous sommes fiers que notre entretien avec le Préfet délégué ait privilégié dans l’écoute des réponses raisonnables à l’agitation. La situation des demandeurs d’asile et des communes qui les accueillent serait beaucoup moins crispée si la procédure de demande d’asile n’était pas si lente, mobilisant jusqu’à 18 mois. Nous pouvons nous réjouir que le Ministre de l’Intérieur, Manuel VALLS,  ait demandé à un de nos députés du Rhône, Jean-Louis TOURAINE, d’examiner la faisabilité d’un raccourcissement de la procédure à 6 mois.

Les élus socialistes et apparentés d’Oullins

Jean Louis Ubaud, Conseiller général, Joëlle Séchaud, Michel Blanc, Hélène Pommeruel, Isabelle Iglésisas, Conseillers municipaux

Pas de commentaires pour le moment

Laisser un commentaire

Votre commentaire:

Permanence des élus

N'hésitez pas à nous contacter pour échanger !

Sur Rendez-vous : par mail : contact@oullinsdemain.fr ou par téléphone : 06 87 55 14 42

Maison des sociétés - rue Raspail - 1er étage