Pourquoi faut-il ne pas sacrifier la culture ?

tableaux de Jean-Paul Schmitt

 

 

Ces créations picturales sont l’œuvre d’un ami, Jean-Paul SCHMITT. Elles ne vous laissent certainement pas insensibles et il ne vous est pas demandé de les aimer ou pas. Elles s’offrent sans innocence à votre regard car elles explorent vos souvenirs, vos angoisses, vos joies, votre monde intérieur pour rejaillir en émotions. Le peintre, Jean-Paul, a lui aussi découvert au fond de lui ce qui y était enseveli et sa recherche artistique qui l’a construit, sans aucun doute épanoui, vous interpelle aujourd’hui en couleurs et en formes et vous y retrouvez ce qui vous habite.

Jean-Paul SCHMITT réside à Saint-Martin en Haut et exposait vendredi 2 novembre à Chaponost aux côtés d’autres artistes originaires d’Irigny, Mesimy, mais aussi d’Italie et de Syrie. L’art ne s’impose pas de cloisonnement géographique, mais il révèle une histoire personnelle qui voyage, parfois s’exile.

Jean-Paul m’expliquait vendredi soir avoir auparavant exposé avec d’autres artistes dans une école du 9ème arrondissement de Lyon où durant ce temps d’éveil artistique se conjugiaient à l’initiative des créateurs les regards scrutateurs, déclencheurs d’émotions, et des ateliers d’initiation à destination des élèves et de leurs parents.

Restons conscients, même si la crise traversant nos sociétés contraint nos finances publiques et impose des économies, que la culture n’est pas dans ce contexte difficile un budget secondaire, car elle nous est indispensable dès notre plus jeune âge. Je livre à votre réflexion le témoignage que Nicole CORTI, Chef de chœur et Chef d’orchestre, personnalité d’Irigny, m’avait adressé lors de la campagne législative 2012 :

« La culture nous construit, nous prépare au discernement. Elle nous donne le sentiment de légitimité dans l’échange, de reconnaissance de l’autre, enfin de dignité. Elle nous enseigne l’écoute, l’acceptation de l’altérité, sur la base de modèles choisis librement. .Elle fait revivre les références du passé et donne force au présent, nous mettant en contact avec nous-mêmes pour mieux vivre en société. Les visages de la culture se déclinent à l’infini. De l’art des sons à celui des mots, en passant par celui du mouvement ou encore des formes  et des couleurs, on peut pratiquer mais aussi se sentir actif  tout simplement en recevant. Alors oui, la culture se doit d’être à la portée de tout âme qui vive, prompte à créer du contentement jusqu’à la joie, mais aussi à nous interroger, à nous subjuguer, nous étonner, bref à nous tenir éveillés. La culture est un droit pour le citoyen .Elle est donc un devoir pour la société ».

Jean-Paul Schmitt et Joëlle Sechaud

Pas de commentaires pour le moment

Laisser un commentaire

Votre commentaire:

Permanence des élus

N'hésitez pas à nous contacter pour échanger !

Sur Rendez-vous : par mail : contact@oullinsdemain.fr ou par téléphone : 06 87 55 14 42

Maison des sociétés - rue Raspail - 1er étage