Construisons l’Ecole

Ne laissons plus l’école être détruite. Reconstruisons-la avec François HOLLANDE !
La France, classée dernière des 37 pays de l’OCDE en matière de taux d’encadrement en primaire, peut non seulement mieux faire, elle doit réagir !
80 000 suppressions de postes à l’école entre 2007 et 2012. Quelles conséquences ?
Des écoles de quartier qui ferment
Des classes surchargées où les élèves accumulent les difficultés au lieu de les surmonter
Des enseignants trop sollicités pour être disponibles pour chacun des élèves
Des professeurs non remplacés : des trous dans les emplois du temps des élèves
Les enfants en grande difficultés abandonnés à leur sort par le manque de RASED et de psychologues scolaires
150 000 jeunes délaissés qui sortent du système scolaire sans formation ni qualification
Réforme de la mastérisation ; Quelles conséquences ?
Plus de formation pratique pour les enseignants débutants
Des enseignants inexpérimentés livrés à eux-mêmes
Le seul métier que l’on n’apprend plus
Démission de la plupart des jeunes enseignants non préparés à la gestion d’une classe
Une baisse significative de candidats aux concours
Diminution du salaire des enseignants par rapport aux autres professions ( – 17% en 5 ans). Quelles conséquences ?
Perte d’attractivité pour le métier
Journée de 4 jours. Quelles conséquences ?
Des élèves stressés qui ont les journées les plus longues d’Europe et les semaines et années scolaires les plus courtes.
Recul de l’apprentissage de la lecture. Les élèves français passent de la 12ème à la 18ème place entre 2000 et 2009 (étude PISA).
De moins en moins d’enfants scolarisés chez les moins de 3 ans (35% en 2001, 11% aujourd’hui)
Les inégalités sociales. Quelles conséquences pour l’école ?
Les Inégalités scolaires se creusent.
Ségrégation sociale renforcée par les attaques contre la carte scolaire.
La laïcité attaquée. Quelles conséquences ?
Les communes doivent supporter le financement des écoles privées d’autres communes si leurs enfants y sont scolarisés (loi Carle)
Seulement 10% de suppressions de postes pour le privé, alors que l’équité en exigerait 20.

Les fondations visant à développer l’enseignement privé hors contrat avec l’Etat sont reconnues d’utilité publique

Vous tous qui aimez l’école de la République et qui la vivez, vous parents et grands-parents qui aspirez à un avenir meilleur pour vos enfants et petits-enfants, construisons l’école avec François HOLLANDE qui porte le projet du redressement éducatif, à l’écoute des familles, des enfants, des jeunes et des enseignants dans un e société qui compte  1,5 million de familles monoparentales, et un nombre croissant de femmes élevant seules leurs enfants : FIN DE LA REGLE AVEUGLE DU NON-REMPLACEMENT D’UN POSTE SUR DEUX, CREATION DE 60 000 POSTES D’ENCADRANTS SUR 5 ANS, PRIORITE AU PRIMAIRE ET AUX ZONES D’EDUACTION PRIORITAIRES, RETABLISSEMNT D’UNE FORMATION INITIALE ET CONTINUE DES ENSEIGNANTS, MISE EN ŒUVRE CONCERTEE D’UNE NOUVELLE SECTORISATION.

2 Comments to “Construisons l’Ecole”

  1. Jean dit :

    Comment financerez-vous les 60 000 postes?
    Ces 60 000 postes englobent-ils les postes de RASED et de psychologues que vous souhaitez recruter?

  2. Bonjour,

    Je vous remercie pour votre et vais tacher de vous apporter une réponse claire

    Mettre un terme à la suppression des postes dans l’Éducation nationale a certes un coût, mais tient compte d’une réalité qui intègre des postes d’enseignants certes, mais également des emplois d’avenir dévolus à l’école ainsi que des postes pour l’enseignement supérieur.

    D’autre part, nous aurons à mener une politique éducative juste qui dotera prioritairement en postes (infirmière, assistants sociaux, Rased et assistants d’éducation, enseignants..) les établissements où sont scolarisés des élèves en difficultés de manière à ce que les jeunes ne sortent pas du système scolaire sans qualification. Des effectifs à 30 élèves dans les classes peuvent être envisagés dans certains établissements, dans d’autres il est impératif que les élèves soient moins nombreux pour que les encadrants puissent comprendre leurs difficultés et les accompagner.
    Nous avons la responsabilité d’investir dans l’école pour préparer l’avenir, c’est à dire pour être innovant et nous maintenir dans l’économie mondiale. La France n’a pas assez investi dans la recherche et l’innovation, pas assez dans les industries nouvelles, dans l’enseignement supérieur et dans tous les sens du terme, dans son école.

    Cette proposition est donc un choix ambitieux de François HOLLANDE qui sera compensée par des baisses de postes dans d’autres domaines. En bon budgétaire François HOLLANDE a annoncé sa volonté de stabiliser la masse salariale de l’État dans le budget de l’État.

    Cordialement,
    Joëlle SECHAUD

Laisser un commentaire

Votre commentaire:

Permanence des élus

N'hésitez pas à nous contacter pour échanger !

Sur Rendez-vous : par mail : contact@oullinsdemain.fr ou par téléphone : 06 87 55 14 42

Maison des sociétés - rue Raspail - 1er étage