Conseil municipal du Jeudi 6 Avril 2017 : Intervention de Jérémy FAVRE sur le projet Educatif de Territoire 2017-2020 relatif à l’organisation des temps périscolaires pour les enfants scolarisés dans les écoles publiques oullinoises

 

ENFIN !

C’est la réaction unanime de notre groupe à la lecture du titre de cette délibération. Après 4 ans d’attente, le voilà enfin !

Avec une telle nouvelle il nous faut revenir un peu en arrière :

En 2013, tout commence par une loi, celle d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République portée par François HOLLANDE et Vincent PEILLON, suivi de Benoit HAMON et Najat VALLAUD-BELKACEM. Une ambition de refondation globale de l’Éducation et de l’École de la République, supposant un engagement de toutes et tous, des collectivités, citoyens et associations, et bien sûr et avant tout des services de l’État. Une réforme ambitieuse et vaste : projets éducatifs de territoire, formation des enseignants et des personnels éducatifs, refonte des programmes scolaires et du socle commun, scolarisation des moins de trois ans, lutte contre le décrochage, promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes, parcours d’orientation, ouvertures culturelles et éducation artistique, enseignement laïque de la morale et éducation civique, réforme du collège, service public du soutien scolaire…

C’est donc une loi qu’il aura fallu à la majorité municipale, pour être contrainte de prendre à bras le corps la question éducative sur notre commune ; une loi qui nous a sans cesse été présentée comme coûteuse, imposée par un Etat qui en demande toujours plus aux collectivités locales.

La réalité est en fait tout autre : Cette loi a en effet imposé la mise en place des temps d’apprentissages périscolaires sur la ville. Une ville, Oullins, qui à la différence de nombreuses autres de la métropole n’avait jamais suivi les différentes politiques éducatives (Contrat éducatif local, contrat temps libres…). Il suffit de regarder des villes comme Feyzin ou Bron à qui la mise en place de la réforme n’a nécessité que quelques aménagements à la marge tant la prise en compte de la question éducative avait été au cœur de la préoccupation des élus sur les dernières années.

A Oullins, il a donc fallu commencer de zéro, avec la réalisation diagnostic, que vous avez confié à une entreprise privée, choix là encore contestable quand on connaît l’histoire de notre ville et l’implication des mouvements d’éducation populaire. Un diagnostic qui préconisait, en particulier :

  • D’inscrire la ville dans un PEDT cohérent et partagé
  • De contribuer à la conciliation des vies professionnelle et familiale
  • De gagner en cohérence, harmonisation et donc équités sociale et territoriale
  • De favoriser la complémentarité des différents temps éducatifs de l’enfant
  • De favoriser la pluridisciplinarité des approches
  • De lancer et maintenir une dynamique partenariale

Sur la base de ce diagnostic, notre groupe n’a eu de cesse depuis 2013 d’appeler à la réalisation d’un projet éducatif territorial ambitieux qui suppose une concertation effective et une élaboration partagée entre la ville, les associations et les enseignants, pouvant aboutir à une organisation des rythmes adaptée au contexte local.

Puisque notre demande, pourtant insistante, n’avait pas eu l’air de faire écho auprès de votre majorité, nous nous sommes attachés lors du conseil du 15 décembre 2015 à développer la volonté de notre groupe qui repose sur un objectif principal : « Inscrire la Laïcité et la Citoyenneté au cœur du PEDT » sur trois points :

  • En agissant auprès des acteurs éducatifs de la commune pour une laïcité en actes, par la formation et l’accompagnement.
  • En mettant la citoyenneté au cœur de l’élaboration, de la mise en œuvre et du suivi du projet.
  • En concevant des espaces éducatifs au service du vivre ensemble.

C’est ce soir à la majorité municipale de nous présenter les objectifs de son Projet Educatif de Territoire tant attendu.

Ce PEDT, fait apparaitre des points que nous jugeons extrêmement positifs, nous nous réjouissons que le premier objectif soit l’inscription des valeurs de la République au cœur de ce PEDT, il y a là un point de convergence évident avec nos propositions dont nous pouvons nous réjouir et qui montre la volonté de nos groupes respectifs de transmettre les valeurs d’égalité, de liberté et de fraternité aux enfants de notre commune. Cet objectif devra permettre à la ville :

  • d’initier une démarche collective en faveur de la mixité des publics qui permet à tous les participants de faire l’apprentissage de la solidarité dans le respect de la diversité et des différences.
  • De mettre en place des activités participatives qui favorisent l’implication des enfants pour construire des espaces favorables à l’échange et au « vivre ensemble ». Ces activités visent ainsi à l’acquisition de l’expérience de la rencontre, de l’ouverture culturelle et de la mixité pour faire vivre et partager les pratiques démocratiques et la citoyenneté. Le comité interministériel à l’égalité et à la citoyenneté soutient d’ailleurs la mise en place de modules de formation aux valeurs de la République, à l’éducation à la citoyenneté et à la lutte contre les discriminations

Il montre aussi des carences, que nous espérons voir améliorées dans la prochaine version du projet :

  • La place laissée à la formation des encadrants : La mise en œuvre de la réforme des rythmes éducatifs a modifié la configuration des équipes d’intervenants, avec l’arrivée de nouveaux animateurs, ces équipes réunissent des professionnels de cultures différentes, des permanents, et des bénévoles… Il est donc indispensable, en plus de la qualification professionnelle de ces acteurs éducatifs, de les sensibiliser, les outiller et les amener à faire partager une laïcité mise en œuvre dans tous les temps éducatifs. De nombreux outils existent dans ce sens par exemple la charte de la Laïcité accompagné de l’outil pédagogique qu’est la charte de la laïcité expliquée aux enfants et bien d’autres. Il nous semble également nécessaire de mobiliser largement la société civile et le grand public autour de la laïcité. Pour notre groupe, une école refondée ne peut se concevoir que si elle s’ouvre sur la société, tout en ne perdant jamais de vue ses objectifs. C’est ce qui doit nous conduire à ouvrir l’école avec l’organisation de rencontres citoyennes et de débats publics, d’animation de cafés philosophiques … Cette mobilisation passe, entre autres, par l’implication des bénévoles de la Réserve citoyenne.

 

  • L’implication des parents : le PEDT doit favoriser l’implication des familles dans le parcours éducatif de leurs enfants. Il donne une place nouvelle aux familles et à leurs représentants, notamment dans le comité de pilotage. Il est le cadre pour organiser les modalités d’information, de participation voire d’implication des familles en matière d’activités périscolaires des parents détenteurs de savoir-faire particuliers peuvent également être mobilisés pour intervenir pendant les activités périscolaires (exemples : artisans,  agriculteurs, jardiniers, artistes, pompiers volontaires, etc.).

 

  • La mise en œuvre d’une politique d’inclusion des enfants en situation de handicap : le PEDT peut permettre de favoriser l’inclusion de tous les enfants pendant les temps scolaires et périscolaires. Il peut être l’occasion de mettre en place des activités de sensibilisation des enfants au handicap, en particulier à travers des mises en situation ludiques et sportives.  Pour faciliter l’inclusion des enfants en situation de handicap au sein des accueils de loisirs, la CNAF propose des crédits permettent d’accompagner financièrement les communes pour le renforcement de la fonction d’animation et de soutenir des actions de pilotage des projets. En appui aux collectivités, l’Éducation nationale a par ailleurs demandé à ses services de faciliter l’emploi, dans le cadre d’un cumul d’activités, des accompagnants des élèves en situation de handicap lorsque l’accessibilité des activités périscolaires nécessite une présence humaine renforcée.

Notre groupe votera pour ce projet éducatif de développement territorial en espérant le voir s’enrichir et ce développer sur les axes que je viens d’évoquer.

Pas de commentaires pour le moment

Laisser un commentaire

Votre commentaire:

Permanence des élus

N'hésitez pas à nous contacter pour échanger !

Sur Rendez-vous : par mail : contact@oullinsdemain.fr ou par téléphone : 06 87 55 14 42

Maison des sociétés - rue Raspail - 1er étage