Conseil Municipal du 7 décembre 2017 : Intervention de Raphaël Perrichon sur la modification du tableau des effectifs et la création de deux postes de policiers municipaux.

 

Mme la Maire,

Vous nous proposez par cette délibération d’approuver la création de deux postes d’agents de police municipale au tableau des effectifs ainsi que la création d’un poste d’attaché de conservation du patrimoine.

Chers collègues, notre groupe approuvera ces créations de postes.

Alors qu’aujourd’hui l’actualité est régulièrement ponctuée d’actes de violence, la présence à proximité avec un agent de l’Etat (pour la police nationale) ou de la collectivité (notre police municipale) apporte à la communauté un sentiment de sécurité.

Pour la police municipale, il serait réducteur de limiter ses missions à la seule sécurité ou à la seule répression. Il est vrai que les patrouilles véhiculées peuvent rassurer et affirmer la présence de la collectivité dans la rue, mais est-ce tout ce que l’on attend de ses agents ? Non.

Les policiers municipaux sont parmi les agents de la collectivité les plus en contact avec les habitants. Cette proximité devrait être un véritable atout pour la prévention et pourrait être améliorée en augmentant les brigades pédestres ou cyclistes dans l’ensemble de la ville et même jusque dans les quartiers les plus éloignés du centre.

Quelquefois, une présence de la police municipale aux alentours des enseignes alimentaires qui ouvrent le soir rassurerait professionnels et usagers tout en affirmant la présence de notre collectivité aux plus près de ses administrés. En effet, c’est très souvent à ces heures que des incivilités ou pire peuvent avoir lieu et une présence stratégique de nos agents préviendrait cela.

Les agents municipaux, au-delà de leurs nombreuses missions judiciaires ou administratives pourraient aussi être des acteurs de la prévention. On ne peut que constater la méfiance ou pire la défiance que de certains à l’égard des forces de l’ordre. Ce sentiment peut parfois être accentué par la différence consciente ou non, de légitimité des agents de l’état et de la collectivité.

Nous avons au sein de notre instance, à de nombreuses reprises, voté pour la protection de nos agents. D’ailleurs, nous n’avions pu que constater l’inquiétude de nos agents pour leur sécurité.

Notre groupe comprend ce malaise. La sécurité de tous les agents municipaux est pour nous aussi une priorité. La prévention, même si elle ne résoudra pas complètement cette situation, allégerait certainement le nombre de conflits et les échanges qui peuvent quelquefois se révéler tendus, voire violents.

Par exemple, pourquoi ne pas envisager des actions de prévention dans toutes les écoles d’Oullins ? Nos agents pourraient se présenter et expliquer leur rôle et leur mission. D’autant plus que nos jeunes administrés lient très souvent la présence policière à l’urgence et au danger. Ce type d’actions préventives en direction des habitants permettrait d’apaiser ces peurs. Et faire évoluer le lien entre habitants et policiers municipaux.

Voilà aussi pourquoi il nous parait pertinent de diversifier les moyens de déplacements ainsi que les secteurs de ceux-ci. Là ou la carrosserie et la vitesse d’une voiture limitent les liens entre policiers municipaux et habitants, les déplacements à pied ou à vélo permettent au contraire un rapprochement. Ces raisons ont par ailleurs motivé de nombreuses communes à la création de brigade en VTT afin de recréer un lien fort entre agents et habitants.

Pas de commentaires pour le moment

Laisser un commentaire

Votre commentaire:

Permanence des élus

N'hésitez pas à nous contacter pour échanger !

Sur Rendez-vous : par mail : contact@oullinsdemain.fr ou par téléphone : 06 87 55 14 42

Maison des sociétés - rue Raspail - 1er étage