Conseil municipal du 5 juin 2014 : Mon Intervention sur le budget général 2014 : Décision modificative N° 1

Cette première décision modificative apportée au budget primitif 2014 liste pour une part importante le report de nombreuses dépenses initialement prévues en 2013. Il est entendu que des modifications sont nécessaires car la réalité n’est pas la même que prévue. Néanmoins, les sommes sont très élevées, puisque nous avons à faire à une DM de plus de 4 300 000€.

Plusieurs dépenses et recettes sont alarmantes.

Ce qui est alarmant dans cette DM, ce sont d’abord les emprunts, ceux contractés en 2013 et reportés en 2014 pour un montant de 2 millions€ et ceux contractés en 2014. Ce qui est alarmant, c’est  donc la dette qui augmente encore, car qui dit plus d’emprunts, dit plus de dette. l faut non seulement les rembourser, il faut aussi payer leurs intérêts.

Quelle solution avez-vous trouvée pour que la ville paie sa dette de plus en plus lourde à mesure que les années passent ? Votre réponse, qui ne convient pas au porte monnaie non extensible des Oullinois, est l’augmentation des impôts locaux. Vous l’avez inscrite aux recettes de la section de fonctionnement : 8% d’impôts en plus en 2014, payés par les contribuables, rapportent à la ville 719 577€. Et une partie importante (35%) de ce prélèvement supplémentaire va servir à payer les intérêts, ceux que vous avez inscrits dans les dépenses de fonctionnement pour un montant de 136 900€. Il est clair que vous augmentez les impôts pour payer la dette !

Et vous nous dites encore – je cite votre réponse à notre question en commission générale – que vous vous êtes laissés surprendre par une première échéance pas prévue dans le remboursement d’un emprunt, trois mois après avoir obtenu un prêt auprès de la caisse des dépôts, échéance d’un montant de 116 220€, qui apparaît dans les opérations d’investissement. Il s’agit donc du remboursement de capital. Comment pareille erreur dans la lecture d’un échéancier est-elle possible ? Je peux vous assurer qu’un particulier qui gère son budget et pas l’argent des autres veille ses échéances s’il emprunte et calcule ce qu’il est capable de rembourser avant de dépenser.

Mais comme un emprunt ne se rembourse pas sans intérêts, nous retrouvons aussi dans la section de fonctionnement des intérêts d’emprunts d’un montant de 136 900€.

Très alarmantes aussi vos dépenses imprévues pour plus de 600 000€ ; Un tel montant ne s’improvise pas, il cache quelque chose que vous ne vous risquez pas à communiquer. Les contribuables eux considèrent à ce prix là que la maison prend feu. Et ils ont entièrement raison. On mesure la compétence à gérer aujourd’hui en ces années difficiles à la capacité qu’ont les villes, comme il est exigé des particuliers,  auxquels les banques ne pardonnent aucun écart, à budgéter anticiper, prévoir, stabiliser. A Oullins, c’est l’inverse qui se produit, à contre courant de la prudence qui s’impose partout ailleurs : plus de 600 000€ de dépenses imprévues !

Vous comprendrez, j’imagine, que l’accumulation de vos imprévus nous inquiète terriblement et que notre responsabilité d’élus qui nous impose prudence et vigilance, est en alerte. La mauvaise gestion met en danger les finances de la ville, plus clairement vous exigez des Oullinois beaucoup d’efforts financiers par les impôts que vous prélevez et en retour en endettant la ville vous les endettez davantage sans servir leurs besoins à hauteur des attentes.

En comprenant le sens de notre alerte, les Oullinois comprendront aussi que nous puissions voter contre cette décision modificative.

Pas de commentaires pour le moment

Laisser un commentaire

Votre commentaire:

Permanence des élus

N'hésitez pas à nous contacter pour échanger !

Sur Rendez-vous : par mail : contact@oullinsdemain.fr ou par téléphone : 06 87 55 14 42

Maison des sociétés - rue Raspail - 1er étage