Conseil Municipal du 4 octobre 2018 : Intervention de Raphaël PERRICHON sur l’approbation de la charte culturelle métropolitaine

Mutualiser et diversifier les moyens, l’offre et les acteurs pour permettre d’amener la culture vers ceux qui en seraient le plus éloignés, la rendre accessible lorsqu’elle semble si réservée ne peut que révéler notre adhésion. Nous approuverons donc cette déclaration de coopération de notre ville avec la métropole.

La culture est un outil d’émancipation, de développement intellectuel. Elle permet à ses usagers de s’ouvrir sur d’autres mondes, d’autres espaces, d’élargir une vision du monde quand le quotidien nous impose les œillères de la routine et de l’habitude.

La culture, il est vrai, a un coût. C’est un investissement qui pris à part du reste de l’économie peut se révéler infructueux et peu rentable. Mais si on élargit le champ économique et que l’on globalise l’investissement, que l’on se projette sur le long terme, alors les contours de cet investissement laissent entrevoir un bénéfice tant sociétal qu’économique.

D’ailleurs, de nombreux acteurs économiques l’ont bien compris. Des partenariats naissent chaque jour dans le but de promouvoir évènements ou actions qui finalement permettent à l’économie locale tels que les commerces, restaurants, industries ou autres une hausse d’activité.

La culture est souvent portée par le secteur associatif et la collectivité. Nous votons régulièrement, à l’occasion du budget, les enveloppes qui permettront à nos partenaires de dynamiser la cité. Notre ville a une chance. Outre sa diversité, elle propose depuis 30 ans le festival d’Oullins « A nous de voir ».

Vous vous demandez ou je veux en venir. J’y arrive…

Là où certains voient dans l’investissement culturel gaspillage et perte de temps, nous y voyons un levier du développement économique de notre commune. Tout comme les quotas d’artisans créateur ont pour but d’attirer de nouvelles populations lors des automnales, ce festival créera une activité supplémentaire qui profitera à la commune mais plus spécialement aux commerçants et restaurateurs du bas de la grande rue et de la renaissance.

Par ailleurs, outre l’organisation de la MJC, c’est cette vision globale de l’économie qui a certainement influencé les partenaires privés tels que le café charmant, le syndrome de Peter Pan et d’autres à s’investir.

N’est-ce pas aussi le rôle de la collectivité de coordonner actions et efforts afin de favoriser un développement, une activité entre tous les secteurs économiques de la ville, entre associations, commerces, industrie ou autres et permettre l’élargissement des collaborations ?

A terme, c’est notre commune qui profitera de l’aubaine économique et de la réussite qui font suite à l’investissement culturel.

Pas de commentaires pour le moment

Laisser un commentaire

Votre commentaire:

Permanence des élus

N'hésitez pas à nous contacter pour échanger !

Sur Rendez-vous : par mail : contact@oullinsdemain.fr ou par téléphone : 06 87 55 14 42

Maison des sociétés - rue Raspail - 1er étage