Conseil municipal du 4 décembre 2014 : Mon Intervention sur la demande de subvention de la médiathèque municipale auprès du FRAB (Fonds Régional d’Acquisition pour les Bibliothèques)

La Médiathèque municipale voit son fonds patrimonial enrichi par l’achat du numéro 10 de mars 1958 de la Revue du XXème siècle au prix de 18OO€TTC. L’Etat grâce à l’aide financière accordée par le Fonds Régional d’Acquisition pour les bibliothèques Rhône-Alpes se porte soutien de cette acquisition onéreuse et précieuse que la ville veut solliciter pour le montant maximum, soit 1200€.

Plusieurs questions se posent : Est-il raisonnable de dépenser autant pour des ouvrages qui ne seront mis à consultation du public que sous des conditions spécifiques ? Faut-il destiner l’argent de l’Etat, c’est à dire les impôts versés  par les contribuables, pour des actions confidentielles quand l’argent public ne suffit pas à loger et à nourrir les plus vulnérables d’entre nous ? Faut-il que le budget culturel soit sacrifié et d’autres priorisés quand le budget nous contraint aux économies ? Faut-il oublier en période de crise que la culture est ce qui nous fait nous rencontrer et réfléchir ensemble là où rien peut-être ne nous aurait prédisposés à ce lien ? Faut-il continuer de courir après l’enrichissement d’un fonds documentaire individuel, en l’occurrence communal,  ou lui préférer un enrichissement collectif ?i

Tout cela nous interroge et les avis sont multiples : aucune réponse n’est manichéenne.  Ce que nous savons toutes et tous en revanche, c’est que l’argent public dont les contribuables confient la bonne utilisation à leurs élu/es doit être justement réparti et investi, qu’il a été outrageusement dépensé par le passé et qu’il est temps d’être responsable en se constituant en Etat économe, mais que les collectivités territoriales comme Oullins n’ont de cesse de recourir à lui pour financer leurs investissements ou parfois investir là où le gaspillage pourrait être évité : c’est là où je veux en venir.

Les deux seules questions auxquelles nous pouvons ce soir vous apporter une réponse tranchée : Faut-il qu’une commune accumule ses trésors onéreux ou faut-il qu’elle les partage en intercommunalité lorsque cela est possible pour mutualiser les coûts et être comptable des efforts financiers des contribuables ? La réponse en ce qui concerne cette délibération est : NON à la première question, OUI à la seconde.

Cet ouvrage aussi indispensable soit-il pouvait être acquis par plusieurs communes proches comme saint-Genis Laval et Pierre Bénite, les plus accessibles pour nous Oullinois par les transports en commun dans le Sud Ouest lyonnais : Les deux ont fait construire une médiathèque avant que vous décidiez de les imiter. A quoi sert donc cette charte culturelle signée avec la médiathèque de Saint-Genis Laval si vous ne la mobilisez pas pour mutualiser les acquisitions et les expositions ?

Pas de commentaires pour le moment

Laisser un commentaire

Votre commentaire:

Permanence des élus

N'hésitez pas à nous contacter pour échanger !

Sur Rendez-vous : par mail : contact@oullinsdemain.fr ou par téléphone : 06 87 55 14 42

Maison des sociétés - rue Raspail - 1er étage