Conseil Municipal du 29 juin 2017 : Mon intervention sur le budget 2016 – Compte administratif

Nous souhaitons en préambule remercier les personnes qui travaillent dans les services  municipaux pour leur travail quotidien au service de la collectivité et des Oullinois/es, leur exprimer notre reconnaissance pour les compétences qu’elles mobilisent toute l’année et leur conscience professionnelle. Ce soir nous souhaitons tout particulièrement remercier les personnes qui assurent l’élaboration du budget, celle du compte administratif ainsi que la conduite de cette présentation budgétaire.

Le Compte administratif comme chaque année nous permet de vérifier que ce qui avait été annoncé et budgété lors du budget primitif a bien été réalisé ou si au contraire si les annonces ont été reportées, annulées, et d’en comprendre les raisons et les stratégies.

Parvenus en juin 2017 à mi-mandat, nous avons jugé intéressant aussi de comparer le compte administratif 2014 avec celui de 2016 pour mettre en lumière les évolutions, les écarts entre le début et la mi-mandat et comprendre où nous mène votre gestion.

Combien sommes- nous à habiter Oullins ? Entre 2014 et 2016 861 personnes supplémentaires ont rejoint la commune, ce qui explique en partie outre l’augmentation des impôts que vous avez opérée en 2014, que les produits d’imposition directes aient  augmenté. A l’époque où nous étions 861 personnes de moins, les dépenses d’équipement brut engagées par la ville étaient de 229,42€ par habitant. Elles ne sont plus en 2016 que de 154,19€. Plus d’habitants donc, mais moins d’investissement pour eux. Difficilement conciliable.

A l’inverse, les dépenses de fonctionnement et de remboursement de la dette en capital ont légèrement augmenté et l’encours de la dette lui explose, passant de 110,02% à 139%s. En trois ans, plus d’habitants, plus d’impôts, moins d’investissement mais plus de dette. Qui des Oullinois peut le comprendre ?

La venue de nouveaux habitants engendre forcément des services supplémentaires au moins en  nombre si ce n’est en qualité à rendre à la population. Augmenter les recettes en percevant plus d’impôts et de taxes, en faisant donc payer directement les Oullinois ne peut pas être la réponse unique à la réduction des dotations que la ville perçoit, l’effort budgétaire exigé des habitants n’est acceptable que si vous répondez à leurs besoins et que si vous savez aussi être économe vous-même, c’est-à-dire économiser sur le fonctionnement pour alimenter la section d’investissement et répondre en termes d’investissements aux nouveaux besoins de la population qui de surcroît augmente. On retient cette année 2016 que vous avez même fermé un équipement culturel de proximité, l’annexe de la bibliothèque Montlouis, et que vous êtes resté sourd à la voix des habitants qui réclamaient son maintien.

Les recettes émanant des impôts et taxes ont bel et bien augmenté : elles atteignent 18 270 572,54€ en 2016 (Pour mémoire elles étaient de 17 487 676, 59 en 2014). Soit un gain de 782 896€ en 3 ans ! On peut y inclure les taxes foncières et d’habitation, les droits de stationnement puisque le centre- ville est désormais entièrement payant, mais aussi les droits de mutation qui rapportent en 2016 près de 200 0000€ de plus que ce que vous aviez estimez au budget primitif 2016 et même les concessions de cimetières que vous aviez estimées au budget primitif à 80 000€ et qui finalement sont plus rémunératrices puisqu’elles s’élèvent finalement à  95 407,75€.

A augmenté aussi dans les recettes de la section de fonctionnement le montant du fonds de soutien pour la sortie des emprunts à risques. Vous voyez bien qu’un gouvernement de gauche n’est pas un gouvernement de droite pas plus qu’un gouvernement ni ni : La ville a été aidée sous le gouvernement précédent plus encore que vous n’aviez compté.

Celui qui ne vous aide pas en revanche c’est celui que vous avez-vous aidé à prendre la présidence de la région : Mr Wauquiez. Il a baissé en 2016 de près de la moitié les subventions de la Région Auvergne Rhône-Alpes  qu’il devait verser à la commune. Vous pensiez recevoir 13 000€ en dotation régionale, elle n’atteint que 7000€. Petit retour en arrière : le président de région Mr Queyranne vous allouait en 2014 36 485,45€.

Avez-vous su procéder à quelques économies, Mr le maire, pour assainir les finances de la ville et pour pouvoir investir sans trop d’emprunt afin que les Oullinois trouvent dans notre ville les équipements et les services que leur mode de vie et l’appartenance à une métropole impliquent ?

Si l’on compare le CA 2014 à celui de 2016,  pas vraiment.  Les dépenses de fonctionnement ont augmenté. On compte dans ces dépenses les charges de personnel qui ont augmenté, avec une très forte tendance à la hausse à employer du personnel non titulaire, et les intérêts réglés à échéance  pour un montant de 1 556 364,22€ à peine moins élevés qu’en 2014 où nous étions assujettis à l’envolée des taux d’intérêts des emprunts toxiques.  Pas très bon tout ça pour dégager de l’autofinancement et investir sans qu’au passage les banques se frottent les mains.  Précisons aussi que les dépenses de personnel seraient moins lourdes si la ville, nos impôts donc, ne versait pas depuis 2014 l’indemnité de congé spécial du directeur adjoint des services que vous aviez licencié en 2011, soit l’équivalent de 50 220€ pour l’année 2016. .

On voit pourtant que vous exigez des efforts de votre personnel qui doit consommer moins d’énergie, moins d’eau, moins de combustibles, moins de carburants, moins de fournitures. J’ai pu constater les économies sur ces postes entre 2014 et 2016.

En ce qui concerne la section d’investissement, quoi dire ?

Que nous n’y voyons pas de recette en provenance du fonds d’aide à l’investissement local, dont notre commune aurait pu bénéficier si elle était engagée par la voix de son maire dans des projets de rénovation thermique, de transition énergétique, de développement d’énergies renouvelables. Et comme il n’est pas certain que le nouveau gouvernement le prolonge, c’est un coup manqué.

Vous avez annulé  des dépenses de l’ordre de 2 073 429,68€ et vous avez reporté pour 2 274 422, 19€ de dépenses. C’est énorme ! Il est fréquent que des crédits de dépenses soient reportés, on peut prétendre que les factures ne sont pas arrivées avant la fin de l’année, souvent cela arrange plutôt la trésorerie de repousser la dépense à plus tard. L’annulation de crédits ouverts est fréquente aussi, vous en aviez annulé pour 598 403,36€ en 2014 mais plus de 2 millions€ en 2016. Il y a un couac ! Comme on dit chez nous Mr le maire « quand il y a un flou, il y a un loup ! »

Sont concernés par des annulations totales de dépenses en investissement du budget 2016 : l’entrée Nord de la ville. Quand on pense qu’elle date d’avant la création de la Métropole de Lyon en 2015. Concernés aussi La Grande rue dont les travaux datent de 2013. Le pôle multimodal idem. Le château de la Bussière, acheté en 1990 et des terrains bâtis. Concernées par des restes à réaliser importants l’école Jules Ferry, dont l’année de la première pierre posée pour une école Jules Ferry réhabilitée date de près de 8 ans. L’espace mémo Valmy, la passerelle Yzeronne. A la fois l’on peut comprendre que cela vous arrange de repousser  les dépenses sur un autre budget, ou de payer les dépenses non budgétées d’un chapitre sur les économies d’un autre,   à la fois après la métaphore du loup, j’ose celle du lézard. Car il y a un lézard à toujours annuler des crédits ou à les inscrire en restes à réaliser.

Côté emprunts en revanche, vous nous gâtez ! si j’ose dire ! 2 010 012,77€ de capital en emprunt à rembourser. Vous avez ouvert pour  1 918 460€ de nouveaux  emprunts et vous avez émis pour  1 760 012,77€ de mandats. A cet emprunt de l’année s’ajoute le refinancement de dette : 250 000€ ouverts, 250 000€ émis.

Nous avons voté contre le budget primitif 2016. Pourquoi ? Parce que vos choix budgétaires ne sont pas les vôtres, parce que vos choix budgétaires et politiques des années passées que nous tenons pour des erreurs sont responsables des pesantes contraintes d’aujourd’hui qui font que vous supprimez des services aux habitants, parce que nous ne concevons pas qu’une équipe municipale puisse ne pas programmer un budget sur le mandat.

Nous voterons aussi contre le compte administratif 2016.

Pas de commentaires pour le moment

Laisser un commentaire

Votre commentaire:

Permanence des élus

N'hésitez pas à nous contacter pour échanger !

Sur Rendez-vous : par mail : contact@oullinsdemain.fr ou par téléphone : 06 87 55 14 42

Maison des sociétés - rue Raspail - 1er étage