Conseil municipal du 29 avril 2014 : hausse des impôts locaux de 8% pour 2014

 

Mon intervention sur la fixation des taux d’imposition de l’exercice 2014

Vous nous rappelez à travers cette délibération les taux votés pour la commune en 2013 que les enjeux de l’élection municipale vous avaient enjoint à ne pas augmenter.

L’élection passée, vous augmentez les  taux d’imposition de 8%. Les Oullinois auront 6 ans pour oublier que ce début de mandat les assassine financièrement et peut-être se résigner à des hausses annuelles que vous déciderez.

Entre les deux, votre programme électoral et votre parole qui n’ont rien dévoilé de vos intentions fiscales. Sous vos promesses que vous vouliez rassurantes, l’augmentation des impôts guettait sournoisement les Oullinois. Aujourd’hui, vous la leur jetez en face et elle pèse sur leur budget.

Le bouc émissaire tout trouvé : le gouvernement que l’on accuse publiquement et à grands cris de baisser sa dotation pour faire avaler la pilule de l’augmentation oullinoise des impôts que vous aviez préméditée. D’un côté un gouvernement qui s’est fixé pour objectif de diminuer le déficit public et pour cela d’économiser, de l’autre le maire d’Oullins qui accumule remboursements d’emprunts, paiement d’intérêts bancaires et financement de renégociations de taux et qui étrangle la population pour pouvoir faire face.

La schizophrénie guette Oullins, dirigée par deux têtes, le sénateur qui prend l’assemblée pour témoin de la nécessaire baisse d’impôts et par le maire qui exhorte le conseil municipal à le suivre dans sa décision d’augmenter les impôts des Oullinois.

De quelle augmentation d’impôts parlons-nous au juste ? Pour quelles raisons est-elle profondément injuste et insupportable pour la population ?

Si on applique les deux points supplémentaires présentés dans cette délibération au taux actuel d’imposition locale, ce sont 280 000€ par an que payeront en plus les Oullinois. Et si l’on multiplie cette augmentation par le nombre d’années du mandat, ce sont alors 1 680 000€ de prélèvements supplémentaires, directement de la bourse des Oullinois. Et la saignée de la population ne s’arrête pas là car les valeurs de bases elles aussi, augmentation d’impôts ou pas, sont revalorisées tous les ans pour suivre l’inflation et ce sont encore 150 000€ par an qui sont ponctionnés aux Oullinois, soit 900 000€ sur 6 ans de mandat.

Petit calcul mental : 1 680 000€ d’augmentation d’impôts locaux + 900 000€ de revalorisation des valeurs de bases  = 2 580 000€ de recettes supplémentaires pour la ville, mais qui seront à la charge des Oullinois par l’augmentation de leurs impôts locaux.

Et qui sait aujourd’hui si la majorité municipale n’a pas en tête, sans risquer de le dire – aussi lâchement qu’à la veille de l’élection – de reconduire une augmentation des impôts locaux tous les ans ?

Quelle déconvenue pour les Oullinois qui n’ont rien vu venir et qui se retrouvent piégés ! Quelle amertume pour eux de se retrouver ainsi dépecés ! Car s’ils n’ont pas eu la curiosité de comparer leurs impôts locaux avec ceux payés dans les communes similaires, il est temps qu’ils sachent  que les impôts locaux à Oullins ont augmenté de 78,84% entre 2000 et 2012, quand ils n’ont augmenté que de 40,63% ailleurs. Si Oullins ne percevait que 7 469 000€ de rentrées fiscales en 2000, elle en perçoit aujourd’hui 13 446 000€.

En 2013 déjà, Oullins était la commune du Grand Lyon dans laquelle le taux de la taxe d’habitation voté par la majorité municipale était le plus élevé ! Il est incroyable que vous décidiez d’une nouvelle augmentation de taux !

Oullins occupe la place peu enviable de commune du Grand Lyon où la taxe d’habitation est la plus élevée ! Il faut donc évidemment se garder de toute nouvelle augmentation d’impôts !

Et à s’envoler ainsi toujours plus haut, le montant des impôts locaux qui représentait déjà beaucoup en 2012 avec 524€ par habitant va dépasser celui de la commune la plus aisée de notre circonscription, Sainte-Foy Les Lyon !

Les Oullinois, on le voit, ont beaucoup payé en 12 ans pour rattraper un retard par rapport aux taux des autres communes similaires, mais à quel prix et pourquoi vouloir les berner ? Ils n’ont certainement pas choisi de résider à Oullins pour applaudir une augmentation des bases et des taux. Le choix d’habiter ici ou ailleurs est incontestablement lié au budget dont on dispose et aux impôts que l’on peut ou pas payer. Pas étonnant alors que la population décroisse dans notre ville, vire à Oullins est devenu au-dessus des moyens de la population. Vivre à Oullins devient un luxe auquel la commune a oublié d’initier ses habitants.

Quels investissements à Oullins pourraient-ils nous faire digérer la forte hausse des impôts locaux ?

De toute évidence, pas le métro : il n’a pas coûté un centime à la ville, financé quasi intégralement par le Grand Lyon.

L’école jules Ferry peut-être ? mais avec plus de 7 ans de travaux, la répartition du financement se fait aussi sur plus de 7 ans.

Cherchons plutôt ailleurs du côté de ce qui ne se médiatise pas sur les panneaux ou dans les publications municipales, cherchons du côté de la dette !

Une dette qui s’élevait en 2012 à 22 117 000€ !

Cet encours de la dette représente 92,97% des recettes de fonctionnement de la commune ! Cette dette qui a exigé de la commune qu’elle débourse 1 834 000€ en 2012, rien que pour la rembourser et de chaque habitant qu’il verse 71€ de sa poche ! Cette dette qui a littéralement explosé entre 2000 et 2012 :

          En 2010 : 299€/habitant

          En 2012 : 861€/habitant

          Une augmentation record de 187%

Cette augmentation représente plus du double de l’évolution moyenne des autres communes similaires. Pour être plus précise, sur le dernier mandat que vous déteniez, Mr le maire, une dette par habitant qui a augmenté de 18,11% entre 2008 et 2012 quand les autres communes similaires n’étaient qu’à 0,56% d’augmentation de leur dette !

Quel désastre ! Quel abysse ! Quelle catastrophe pour les Oullinois ! J’oserais dire quelle tromperie ! Ils vous ont accordé leur confiance sans réaliser que la gestion saine dont vous vous accordiez le mérite était rongée par la dette ! Elus socialistes et apparentés, nous savions le ver dans le fruit et avons sans doute insuffisamment propagé cette information. Nous allons continuer à éveiller les consciences, à informer, et parce que les Oullinois n’en peuvent plus de payer pour rattraper de mauvais choix de gestion et une politique d’endettement calamiteuse !

Parce qu’ils ont choisi aussi d’habiter à Oullins en fonction de leur budget et parce qu’ils n’ont pas à supporter votre gestion qui met en danger leurs finances et leur niveau de vie, nous nous opposons formellement à l’augmentation des impôts locaux.

Pas de commentaires pour le moment

Laisser un commentaire

Votre commentaire:

Permanence des élus

N'hésitez pas à nous contacter pour échanger !

Sur Rendez-vous : par mail : contact@oullinsdemain.fr ou par téléphone : 06 87 55 14 42

Maison des sociétés - rue Raspail - 1er étage