Conseil municipal du 24 novembre 2016 : Mon Intervention sur la révision de la politique sociale en faveur du personnel municipal

L’action sociale par les collectivités territoriales en faveur de tous ses personnels est inscrite dans la législation en vigueur (loi du 9 février 2007). La collectivité territoriale décide du type d’actions, du montant et des modalités de mise en œuvre.

La collectivité a fait le choix depuis de gérer en interne les prestations sociales en faveur des personnels de la mairie d’Oullins et de confier la gestion de l’action sociale pour partie à l’Amicale du personnel, l’autre partie étant délivrée par la ville. L’Amicale du personnel à Oullins, vous le rappelez, est une association loi 1901. Elle a vu jour en 1963.

Grâce à la subvention de 70 000€ que la ville lui versait jusqu’à fin 2014, l’amicale du personnel offrait des chèques vacances, des bons cadeaux de rentrée scolaire, des chèques cadeaux Noël pour les enfants et les agents, mais organisait aussi des sorties de ski, des arbres de Noël, et reversait aussi une partie de la somme (8000€) aux agents retraités pour qu’ils et leurs familles puissent eux aussi bénéficier d’une amélioration de leurs conditions de vie.

De 70 000€ vous avez passé la subvention à 64 000€, soit une réduction imposée à l’Amicale du personnel comme vous avez su le faire à beaucoup d’associations oullinoises, à certaines plus qu’à d’autres d’ailleurs.

Qui impose une baisse de subvention à une association, impose forcément une baisse de dépenses de fonctionnement . C’est sans doute la raison pour laquelle l’Amicale a renoncé à organiser un arbre de Noël en 2015. Mais les conditions, dans lesquelles la baisse des subventions associatives a été opérée en 2014, peuvent justifier aussi que cet événement ait été supprimé sans remous. Rappelez-vous Mr le Maire : ni vous n’aviez annoncé dans votre programme électoral que vous alliez augmenté les impôts en 2014, ni vous n’avez dévoilé que vous alliez baissé les subventions aux associations ; Celles-ci ont commencé l’année 2014/2015 en calculant leurs cotisations annuelles et leurs frais en fonction des, subventions versée. Mais vous les avez mises en difficultés en les prenant par surprise en février 2015.

Deux questions :

Est-ce à une collectivité de décider de l’enterrement d’une amicale du personnel en commençant par jeter l’opprobre publique sur ses actions pour pouvoir ensuite réorganiser la gestion des prestations d’action sociale et les confier à une offre cadre?

Quel signe renvoie une gouvernance descendante qui prenant le pouls d’une situation complexe n’encourage pas le maintien d’une association et croit détenir seule les clefs d’un bon climat social ? Ne faut-il pas au contraire comprendre une capacité à manager comme une capacité à rassembler et à soutenir dans les difficultés ?

Sans doute devrions-nous chiffrer sur le long terme ce que ce transfert de l’Amicale du personnel à un prestataire fait économiser à la ville, car derrière cette délibération se cache bien cet objectif. L’Amicale du personnel n’est ici qu’un fusible.

Sachant que le prestataire que vous préconisez ne propose aucune prestation en faveur des retraités, aurez-vous l’outrecuidance de changer de discours et de valoriser le statut associatif afin d’encourager les retraités à créer une association pour que la ville puisse lui verser l’équivalent des prestations sociales qui leur sont dues ?

Nous ne souhaitons pas priver les personnels de prestations sociales, raison pour laquelle nous ne pouvons voter contre cette délibération. En revanche, opposés à votre méthode de gouvernance qui vous conduit à tout centraliser et à supprimer ce qui échappe à votre contrôle et crée du lien entre les personnes, nous nous abstiendrons.

Pas de commentaires pour le moment

Laisser un commentaire

Votre commentaire:

Permanence des élus

N'hésitez pas à nous contacter pour échanger !

Sur Rendez-vous : par mail : contact@oullinsdemain.fr ou par téléphone : 06 87 55 14 42

Maison des sociétés - rue Raspail - 1er étage