Conseil municipal du 21 septembre 2017 : Mon Intervention sur l’extension et la modification du système de vidéoprotection

Cette délibération fait référence à la mise en place à Oullins du système de vidéosurveillance en 2010 : Celui-ci comportait à son début moins d’une vingtaine de caméras, il a été ensuite élargi à une dizaine de caméras supplémentaires et compte aujourd’hui 30 caméras, installées dans des lieux que vous avez identifiés comme « criminogènes », et un centre de supervision urbain.

 

Ce soir, nous devons voter pour ou contre l’installation d’une 31ème caméra, qui sera positionnée rue Dubois Crancé. Vous écrivez la destiner notamment à la sécurisation des futurs aménagements des friches SNCF, il n’y avait pas d’urgence donc, mais aussi de l’école, du square et de l’arrière du pôle multimodal.

 

Cette réalisation va coûter 15 587,28€, un peu moins aux contribuables si l’État accorde une subvention estimée entre 20 et 40 % de la dépense.

S’ajoute au coût de cette caméra le coût du déplacement de celle située place A. France sur le parking Hôtel de ville, où se tient le marché du mardi et jeudi pendant les travaux du métro. Cette nouvelle installation est estimée à 5 698,44€TTC, à ajouter aux 15 587,28€.

 

La vidéosurveillance, on le constate, a un coût élevé : Doivent être financés à la fois le matériel – la caméra -, son installation et le fonctionnement qui s epaie toutes les années.

15 587,28€ x 31 caméras ce sont 483 205,68€ dépensés, auxquels il faut ajouter les dépenses de fonctionnement, c’es à dire le salaire des personnes affectées au centre de supervision urbain et tout le matériel qui lui est lié, c’est déjà plus que ce que la ville a pu investir dans les activités périscolaires que vous avez rayées de l’éducatif, plus peut-être que le fonctionnement annuel de l’annexe de la bibliothèque Montlouis que vous avez aussi rayée de la culture.

Nous ne contestons pas l’utilité de la vidéosurveillance qui avant tout rassure un grand nombre d’habitants. Nous lui préférons la présence humaine, qu’elle soit policière ou celle assurée par un quartier qui vit de ses commerces, de son école, de son équipement culturel, de ses actvités associatives.

Nous savons aussi que les caméras sont un outil performant pour identifier des délinquants. A ce sujet celles installées sur la ville fonctionnent-elles toutes bien , Une habitante de Clément désormes m’interpellait récemment pour me dire que celle située dans son quartier était cassée. Pouvez-vous me le confirmer ?

 

Ce n’est donc pas cette 31ème caméra qui nous fait réagir ce soir, nus sommes suffisamment régulièrement intervenus sur la vidéosurveillance pour que chacun/e connaisse toutes les conditions que nous revendiquons pour que chacun/e puisse avoir le sentiment de vivre dans une ville sécurisée.

Nous souhaitons davantage vous interpeller sur le fonctionnement de ce très coûteux centre de supervision urbain appelé à être mutualisé avec d’autres communes. Nous aurions pu être satisfaits de la mutualisation avec la commune de Grigny, dont a fait état par délibération  le Conseil municipal du 24 novembre 2016, sauf que la ville d’Oullins en a été « de sa poche » et que les travaux nécessaires à cette première mutualisation ont été en grande partie à la charge des contribuables oullinois. Devant cette incohérence – mutualiser pour payer davantage -, vous aviez tenté de rassurer en promettant la mutualisation début 2017 avec la ville  de Pierre Bénite qui devait alors soulager grandement nos dépenses. Aujourd’hui 21 septembre 2017 s’inscrit à l’ordre du jour du conseil municipal une nouvelle caméra mais point de mutualisation du CSU avec Pierre Bénite comme annoncée en novembre dernier. Nos dépenses sur ce poste budgétaire continuent donc de s’alourdir. Comme je vous l’évoquais en début de mon intervention, vous ne regardez pas du tout à la dépense sur les caméras et le centre de supervision urbain, tandis que vous savez faire des économies avec les catastrophiques décisions que vous avez prises en 2016 et 2017 qui mettent malheureusement à jour une sécurité plutôt impersonnelle, une affaire de machines, alors que nous voudrions qu’elle se construise et s’entretienne avec de l’humain.

 

Nous souhaiterions néanmoins que vous nous apportiez une réponse à notre demande : Quand Pierre Bénite rejoindra-t-elle le centre de supervision urbain ?

 

D’autre part, pourriez-vous nous indiquer si l’État a subventionné la totalité dest ravaux d’aménagement liés à la mutualisation avec Grigny qui s’élevaient, rappelons-le, à 60 000€ tandis que la ville de Grigny n’en payait que 12 000€ et si non quel a été le montant de la subvention allouée par l’État ?

 

Nous voterons néanmoins pour cette 31ème caméra de vidéosurveillance et son emplacement rue Dubois Crancé.

Pas de commentaires pour le moment

Laisser un commentaire

Votre commentaire:

Permanence des élus

N'hésitez pas à nous contacter pour échanger !

Sur Rendez-vous : par mail : contact@oullinsdemain.fr ou par téléphone : 06 87 55 14 42

Maison des sociétés - rue Raspail - 1er étage