Conseil municipal du 18 juin 2015 : Mon intervention sur le budget général 2015 – Décision modificative N°1

Un certain de nombre de dépenses d’investissement constituent des restes à réaliser sur lesquels nous nous sommes déjà exprimés lors de la délibération sur le compte administratif.

Mon intervention cible davantage les nouvelles opérations d’investissement, plus particulièrement les transferts de charges financières, autrement dit les emprunts toxiques, les pénalités de renégociation de la dette et pour ce qui est de la section de fonctionnement la recette que constitue le fonds de soutien de l’Etat pour aider Oullins à sortir des emprunts toxiques.

Nous ne reviendrons pas sur le mépris que vous nourrissez dans votre tribune libre de ce mois envers le travail des élus n’appartenant pas à votre majorité : Nous restituerons la vérité sur les étapes des emprunts toxiques dans notre tribune de juillet. Laissez-nous juste souhaiter que votre travail d’élu minoritaire à la métropole de Lyon vous inocule un peu d’humilité.

En revanche,  cette délibération 2015, soit 8 ans après le début de l’histoire toxique, pourrait préfigure la fin de cette dernière. Mais il reste un emprunt toxique qui pèsera encore sur la ville. Lucide et responsable, le gouvernement a créé le fonds de soutien aux collectivités très fragilisées par les emprunts toxiques, il l’a même doublé – 3 milliards€ – et relevé son taux d’aide à 75% pour les mal en point. Le décret qui l’a instauré était attendu. Le gouvernement socialiste, cible de vos réquisitoires, est aujourd’hui le guérisseur de vos maux financiers et nous sommes heureux que notre courant politique ait sauvé l’intérêt général et protège les contribuables, notamment oullinois, qui encaissent mensonges, augmentation de l’impôt local et affaiblissement de leur vie associative et qui auraient dû assumer l’insécurité financière de leur commune.

Notre vote contre cette décision modificative a une logique : nous avons voté contre le budget 2015 car nous n’approuvons nullement vos choix. Nous n’approuvons pas davantage vos reports d’investissements et, si nous cautionnons le fonds de soutien alloué par l’Etat et la contrainte qu’il a fait peser sur les organismes bancaires pour qu’ils baissent les indemnités de remboursement anticipé, nous sommes convaincus, chiffres à l’appui, que la gestion de la ville était et reste dangereusement risquée.

Pas de commentaires pour le moment

Laisser un commentaire

Votre commentaire:

Permanence des élus

N'hésitez pas à nous contacter pour échanger !

Sur Rendez-vous : par mail : contact@oullinsdemain.fr ou par téléphone : 06 87 55 14 42

Maison des sociétés - rue Raspail - 1er étage