Conseil municipal du 17 décembre 2015 : Mon Intervention sur la liste des autorisations d’ouverture dominicale pour l’année 2016

La loi n°2015-990 du 6 Août 2015 modifie comme vous l’avez indiqué dans la délibération l’article L.3132-26 du code du travail et permet ainsi aux commerces de détail non alimentaires d’ouvrir jusqu’à 12 dimanches par an à partir de 2016 et donc de faire travailler leurs salariés sous condition qu’ils soient volontaires et qu’ils perçoivent une rémunération au moins égale au double de la rémunération normalement due. Rappelons que la libéralisation du travail du dimanche est entrée dans le code du travail en 2009.

Vous proposez qu’Oullins s’aligne sur le nombre de dimanches voté en conseil métropolitain, c’est à dire 7, et vous nous soumettez des dates que vous avez au préalable concertées avec les commerçants, dîtes-vous.

L’ouverture des commerces de détail sur un nombre limité de dimanches dans l’année est une des pistes de politique nationale pour stimuler l’emploi. En permettant l’ouverture des commerces et la consommation quelques dimanches, on peut penser que l’emploi en tirera des atouts et que les salariés augmentant  leur salaire pourront vivre mieux et que de situations précaires on obtienne des situations meilleures. C’est une des pistes nationales aussi pour faire se rencontrer horaires de travail et mode de vie qui ont tous deux changé en un siècle. C’est pourquoi, le code du travail, dont nous avons fêté le centenaire en décembre 2010, et qui compte plus de 3000 pages, a besoin d’être actualisé régulièrement, voire refondu pour être un véritable outil de protection des droits des salariés et des employeurs et non une référence indigeste et aride.

Nous voulons espérer que cette ouverture des commerces de détail non alimentaires 7 dimanches par an et que les dates choisies puissent concorder avec les besoins des salariés et ceux des commerçants et que les consommateurs s’en trouvent aussi bénéficiaires.

Mais que penser de cette nouveauté si elle n’est pas relayée et accompagnée par l’association des commerçants d’Oullins « Oullins centre-ville », en laquelle la ville place toute sa confiance par l’octroi d’une très haute subvention. En effet, l’ouverture des commerces certains dimanches n’a d’attraction et de sens que si elle sait s’entourer d’animations et d’événements dans la ville : pensées festives et rassembleuses, ces animations viennent en renfort de l’ouverture des magasins. Il n’est qu’à regarder en direction de notre ville jumelle Nürtingen pour s’en convaincre. La nuit du commerce, organisée au printemps, tout comme le dimanche commercial de l’automne sont une association de temps de rencontres entre les habitants, d’échanges culturels où concerts retentissent de café en café, de découverte citoyenne où mairie, pompiers, police municipale et autres services publics ouvrent leurs portes et aiguisent par des animations l’appétit citoyen.

L’ouverture des commerces 7 dimanches par an n’est-elle pas l’opportunité de dépasser  la relation de vendeur à consommateur et de faire se rencontrer les habitants dans les rues d’une ville bien éteinte les soirs et le dimanche ? Imaginer que l’association des commerçants d’Oullins puisse monter un projet sur la ville en lien avec d’autres acteurs, notamment associatifs, et que groupes musicaux et démonstrations sportives, défilés ou autres manifestations puissent compléter cet événement commercial pour en faire une rencontre placée sous le signe social des échanges et du vivre ensemble est-il une idée que vous sauriez soumettre ?

Nous espérons que vous saurez adhérer à ce projet et c’est mûs par cet espoir que nous votons pour cette délibération.

Pas de commentaires pour le moment

Laisser un commentaire

Votre commentaire:

Permanence des élus

N'hésitez pas à nous contacter pour échanger !

Sur Rendez-vous : par mail : contact@oullinsdemain.fr ou par téléphone : 06 87 55 14 42

Maison des sociétés - rue Raspail - 1er étage