Conseil Municipal du 17 Décembre 2015 : Intervention de Jérémy FAVRE sur l’avenant aux conventions établies entre la Ville et les associations EOL et CISAG dans le cadre des activités périscolaires et annulation des activités pour l’association EHO.

La délibération présentée nous propose de remplacer l’intervention de l’Ecole Harmonique d’Oullins, qui a indiqué ne pas être en capacité de réaliser les activités périscolaires du second trimestre, par une intervention de l’Initiation à l’escrime. Rien de bien exceptionnel me direz-vous, et pourtant…

Pourtant cette délibération illustre par le remplacement d’une activité culturelle en une activité sportive les mises en garde des innombrables interventions que notre groupe n’a cessé de faire lors des derniers conseils municipaux. Elle démontre l’absence de projet et illustre la psychorigidité dont vous avez fait preuve dans la mise en place des activités périscolaires, réduisant la mise en place de cette modification des rythmes au simple remplissage d’une grille d’activités périscolaires.

Nous n’avons eu de cesse dans nos diverses interventions d’appeler à la réalisation d’un projet éducatif territorial ambitieux, qui suppose une concertation effective et une élaboration partagée entre la ville, les associations et les enseignants, pouvant aboutir à une organisation des rythmes adaptée au contexte local.

Puisque notre demande pourtant insistante n’a pas eu l’air de faire écho auprès de votre majorité, je vais m’attacher ce soir à développer la volonté de notre groupe qui repose sur un objectif principal : « Inscrire la Laïcité et la Citoyenneté au cœur du PEDT ».

Tout d’abord, il nous semble important  d’agir auprès des acteurs pour une laïcité en actes, par la formation et l’accompagnement. La mise en œuvre de la réforme des rythmes éducatifs a modifié la configuration des équipes d’intervenants. Avec l’arrivée de nouveaux animateurs, ces équipes réunissent des professionnels de cultures différentes, des permanents, et des bénévoles… Il est donc indispensable, en plus de la qualification professionnelle de ces acteurs éducatifs, de les sensibiliser, les outiller et les amener à faire partager une  laïcité mise en œuvre dans tous les temps éducatifs. De nombreux outils existent dans ce sens, par exemple la charte de la Laïcité accompagnée de l’outil pédagogique qu’est la charte de la laïcité expliquée aux enfants et bien d’autres.

Il nous semble également nécessaire de mobiliser largement la société civile et le grand public autour de la laïcité. Pour notre groupe, une école refondée ne peut se concevoir que si elle s’ouvre sur la société, tout en ne perdant jamais de vue ses objectifs. C’est ce qui doit nous conduire à ouvrir l’école avec l’organisation de rencontres citoyennes et de débats publics, d’animation de cafés philosophiques …Cette mobilisation passe, entre autres, par l’implication des bénévoles de la Réserve citoyenne.

De plus, nous souhaitons mettre la citoyenneté au cœur de l’élaboration, de la mise en œuvre et du suivi du projet. Pour une éducation globale ambitieuse, basée sur des dimensions laïques et citoyennes, nous appelons à une élaboration véritablement partagée du projet de territoire. Il nous faut faire le choix d’une démarche participative et implicative, contributive d’une éducation globale à la citoyenneté. Le projet qui nous sera, semble-t-il, présenté en début d’année, ne peut être construit que collectivement, cela doit être une exigence si nous voulons une cohérence dans la prise en charge des enfants dans tous les espaces éducatifs qu’ils traversent.

Enfin, nous souhaitons concevoir des espaces éducatifs au service du vivre ensemble. Le projet éducatif doit reposer sur des ateliers d’éducation à la citoyenneté, des activités sportives, culturelles, artistiques, d’expression, d’éducation à l’environnement et au développement durable, d’éducation à l’image et aux média, d’éducation au numérique, d’éducation contre le racisme et les discriminations,…Ces activités doivent offrir un cadre socialisant, dans le respect des rythmes de l’enfant, et surtout une ouverture culturelle et un enrichissement de son environnement. Nous devons favoriser l’implication des enfants pour construire ensemble des espaces harmonieux favorables à l’échange et au vivre ensemble. Dans le fond, peu importe l’activité,  l’idée centrale doit viser l’acquisition de l’expérience de la rencontre, de l’ouverture culturelle et de la mixité pour faire vivre et partager les pratiques démocratiques et la citoyenneté.

Voilà pour notre groupe les grandes lignes de nos volontés au sein du Projet Educatif de Développement Territorial.

Pas de commentaires pour le moment

Laisser un commentaire

Votre commentaire:

Permanence des élus

N'hésitez pas à nous contacter pour échanger !

Sur Rendez-vous : par mail : contact@oullinsdemain.fr ou par téléphone : 06 87 55 14 42

Maison des sociétés - rue Raspail - 1er étage