Peut-on faire du partage de la voirie la réponse à toute épreuve aux deplacements ? Le réaménagement de la rue Victor Hugo à Oullins en question.

Le 30 janvier dernier, le maire F.N.Buffet et son adjointe à la voirie organisaient une réunion d’information sur le projet de réaménagement des rues Victor Hugo et Tupin. La plupart des Oullinois/es présent/es étaient des riverains, venus chercher la solution aux dangers de l’intempestive circulation (300O voitures/jour rue V. Hugo/300 rue Tupin + raccourcis pris par automobilistes sur voie piétonne Joseph Martin pour gagner la rue Tupin) et des stationnements abusifs.

Après son traditionnel coup de griffe à la Métropole, qu’il accuse d’avoir refusé l’installation de bornes, le maire s’est ingénié à présenter le projet de réaménagement qu’il a décidé et nommé « zone de rencontre » et à en expliquer les détails : définir une vitesse 20kms/h,installer un radar pédagogique rue v. Hugo, complété par un feu de circulation à mi-rue, aménager des panneaux en résine à l’entrée et à la sortie des rues, assurer un trottoir en continu avec bordure basse rue Voltaire et un passage piéton en face du cabinet vétérinaire…dans le but de ralentir les automobilistes et de les faire cohabiter avec les piétons et les cyclistes.

Les riverains ont formulé alors leurs attentes insatisfaites  – mieux marquer la signalisation rue Tupin, renforcer la priorité à l’angle de la grande rue, empêcher le stationnement abusif, verrouiller les barrières rue Pierre Joseph Martin et rendre impossible le passage des voitures, sécuriser la rue du Buisset, protéger les enfants et leurs parents qui se rendent à l’école – et manifesté leur mécontentement devant ce projet de réaménagement tout ficelé qui ne tient pas compte des besoins des gens. Le député, Mr Terrot, s’est lui-même exprimé contre le danger et en faveur d’une partie de rue piétonne et d’un nouveau sens de circulation allant de la rue Tupin à la rue v. Hugo et non l’inverse comme actuellement.

La zone de rencontre que le maire souhaite « créer » existait déjà avant les travaux, puisque piétons et cyclistes, faute d’espace dédié à leur déplacement, partageaient avec grands risques la voirie avec les voitures. Cette culture commune dans l’approche de la mobilité, que l’on veut imposer aux habitants, ne va donc pas diminuer les risques qu’ils encourent.

 Familiariser les habitants aux différents modes de déplacements pour sensibiliser aux risques que l’on fait courir aux autres et pour éduquer au respect est – il dans ce projet une piste plus avisée que la protection des plus vulnérables par l’interdiction de circuler des dangereux ?

Cette réponse très segmentée car confinée à deux rues, apportée par la mairie est-elle à la hauteur des problèmes de circulation avérés dans un secteur bien plus large que le petit périmètre étudié ?

 La circulation de transit, dont est victime notre commune, a-t-elle vocation à être encore stimulée, alors que les transports collectifs comme le prolongement de la ligne B du métro devraient apporter aux Oullinois/es rapidité et efficacité dans leurs déplacements domicile/travail et que les habitants pourraient alors trouver au coeur de leur commune un espace apaisé ?

Pas de commentaires pour le moment

Laisser un commentaire

Votre commentaire:

Permanence des élus

N'hésitez pas à nous contacter pour échanger !

Sur Rendez-vous : par mail : contact@oullinsdemain.fr ou par téléphone : 06 87 55 14 42

Maison des sociétés - rue Raspail - 1er étage