Carton Rouge de la Ligue de l’Enseignement à François Noël BUFFET

Monsieur le Maire,

Nous vous adressons cette lettre ouverte en réponse à l’éditorial que vous signez dans le magazine « Profil » de décembre 2011. Vous prônez l’élite sportive en insistant à plusieurs reprises sur le fait qu’ « il n’a pas d’attractivité dans un sport, s’il n’y a pas d’élite… » . Est-ce la priorité en matière de politique sportive pour votre ville ? Pour prolonger votre propos, il n’y aurait donc pas de Conservatoire de musique sans élite musicale ? Pour apprécier le piano et/ou en pratiquer, il faudrait forcément qu’il y ait des prodiges ou un Mozart Oullinois? N’y a-t-il pas un accent à mettre de prime abord sur le sport de masse, pour tous, comme vecteur d’éducation et de laïcité ? N’est –il pas dangereux, voire démagogique, de faire miroiter l’ascension sociale au travers des deux ou trois exemples de sportifs professionnels passés un temps par les clubs d’Oullins ? Dans votre vision, les associations d’éducation populaire peuvent se sentir bafouées, laissées pour compte et en particulier les fédérations sportives affinitaires comme l’UFOLEP, qui, en complément à l’école publique que nous défendons, prône l’EDUCATION PERMANENTE, entre autres par le sport, où le but essentiel, au travers d’une pratique « plaisir » et de loisir, d’apprentissage et de respect de la règle et des « autres », n’est autre que l’épanouissement du citoyen. Le sport loisir n’exclut pas bien évidemment l’organisation de compétitions ; nous en organisons dans chaque discipline mais avec la volonté affirmée qu’elles se déroulent dans le respect de l’autre et de soi ; le jeu l’emportant sur l’enjeu, afin de développer un projet éducatif et citoyen. Le sport devient alors un outil et non une fin en soi. Nous prônons l’accessibilité au plus grand nombre à la pratique sportive de leur choix. C’est pour ces raisons que nous souhaitons vous alerter sur les dangers de tels propos réducteurs. Notre jeunesse vit en permanence dans un contexte de concurrence, de sélection, d’exigence de résultats, de performances, au besoin avec l’aide d’une pilule « miracle » dangereusement banalisée. Que dire aussi des multiples exemples de dérives ultramédiatisées, des actes d’incivilité ou de violences perpétrés par « leurs idoles »! Nos animateurs bénévoles de terrain ont, dans ce contexte, beaucoup de mérite ! Monsieur le Maire, nous espérons vivement que votre éditorial ne reflète pas la conduite de votre action politique en matière sportive. Et nous espérons vous retrouver lors de nos prochaines manifestations où nous offrons aux Oullinois et Oullinoises une autre idée du sport à partager. Et pour reprendre la métaphore de la pyramide sportive partant de la base du sport de masse pour finir en pointe en une élite resserrée, nous faisons nôtre un appel de Jean MACE, le fondateur de notre mouvement, la Ligue de l’enseignement (1866), forte aujourd’hui de ses 30 000 associations, « à éclairer la base et à chauffer les sommets… » Veuillez agréer, Monsieur le Maire, l’expression de nos salutations distinguées.

Antoine QUADRINI, Président de la Ligue de L’Enseignement Fédération du Rhône

Danielle ROUX, Présidente de l’UFOLEP du Rhône.

Pas de commentaires pour le moment

Laisser un commentaire

Votre commentaire:

Permanence des élus

N'hésitez pas à nous contacter pour échanger !

Sur Rendez-vous : par mail : contact@oullinsdemain.fr ou par téléphone : 06 87 55 14 42

Maison des sociétés - rue Raspail - 1er étage