Aménager l’espace public, oui mais….

 

Niché au cœur d’Oullins, par ailleurs envahie et étouffée par les gaz d’échappement émanant des milliers de voitures qui la traversent quotidiennement, un écosystème : le bois de Sanzy. Pigeon colombin, triton alpestre, pouillot fitis et salamandre tachetée y séjournent protégés et leur réserve leur procure même une ressource naturelle en eau.

Alors que Mr RENAUD de la société Equinoxe présentait vendredi 7 juin dernier aux habitants du quartier (Les Ifs, la Glacière, Montlouis) l’aménagement prévu entre novembre 2013 et avril 2014 du bois de Sanzy (jardins partagés, aire de jeux et de pique nique, pyramide de cordes, voie douce dans sa partie basse et chemins dans sa partie boisée en pente) pour un coût supporté par le Conseil général et la ville, les multiples questions en provenance du public nous ont renseignés, élus, sur la préoccupation des habitants : la sécurité.

« Quelle hauteur sera attribuée à la barrière séparant le parc de la voie douce ? Sera-t-elle suffisante pour empêcher les jeunes de sauter par-dessus ? La douve sera-t-elle assez profonde pour qu’ils ne s’introduisent pas dans le parc ? Les clôtures le long du bois derrière le lotissement vont-elles être renforcées ? Des places de parking vont-elles être aménagées, trop de places risquant de rompre la tranquillité des riverains ? »

Loin d’éveiller l’enthousiasme attendu de l’aménagement d’un lieu paisible pour la promenade des ainés et les jeux des petits, le  parc naturel de Sanzy semble susciter les pires craintes vis-à-vis de la tranche d’âge qui ne bénéficie que de trop peu d’attention à Oullins, les jeunes.

Les personnes âgées, très représentées dans la population oullinoise, redoutent leur intrusion et l’insécurité que leur appropriation des lieux générerait.

A nous heurter aux grilles installées devant le gymnase Herzog, lui-même surveillé par une caméra de surveillance, ou à celles fermant le passage en centre ville à la hauteur de Monoprix ou à celles encore clôturant les parcs urbains, où cherchons nous l’espace dédié aux jeunes dans la ville ?

Force est pour moi de rendre copie blanche, les jeunes eux attendent encore le city parc dans le quartier de la Saulaie, promesse électorale des municipales 2008 : 6 ans à errer dans la ville en quête d’un terrain pour jouer au foot et voilà l’adolescence déjà passée. Parions que la majorité municipale qui se précipite à 8 mois des prochaines élections pour boucler ses promesses d’antan saura inventer une dernière pirouette pour rattraper les ados oubliés du mandat.  

Pas de commentaires pour le moment

Laisser un commentaire

Votre commentaire:

Permanence des élus

N'hésitez pas à nous contacter pour échanger !

Sur Rendez-vous : par mail : contact@oullinsdemain.fr ou par téléphone : 06 87 55 14 42

Maison des sociétés - rue Raspail - 1er étage