A quand la transition énergétique à Oullins ?

Les Françaises et les Français ont appris avec stupeur, mais soulagement la démission de Nicolas HULOT du gouvernement, Ministre d’Etat de la transition énergétique et solidaire. Sa déclaration « Je ne veux plus me mentir, je ne veux pas donner l’illusion que ma présence au gouvernement signifie qu’on est à la hauteur sur ces enjeux-là et donc je prends la décision de quitter le gouvernement » nous dévoile combien l’engagement écologique d’E. Macron est superficielle et nous révèle l’archaïsme irresponsable et dangereux de la politique de ce dernier, à ne pas prendre au sérieux la pourtant nécessaire transition écologique.

Les exemples nombreux de renoncement de N. Hulot traduisent en même temps le désintérêt d’E. Macron pour la santé des Françaises et des Français par la protection de notre environnement :   La non-interdiction du glyphosate, les décisions favorables à la construction de nouvelles autoroutes, l’importation d’huile de palme, les cadeaux faits au lobby de la chasse, le Ceta….

L’inconscience aveugle au sommet de l’Etat ne doit pas freiner les collectivités locales à réagir, à prendre des mesures concrètes durables en faveur d’une social-écologie, à développer une autre forme d’urbanisation et à faciliter les mobilités individuelles et collectives écologiques.

Oullins se situe typiquement entre ces deux mondes. Preuve en est la pauvreté des aménagements en faveur d’une vie saine et d’un environnement préservé que ni  les préceptes d el’Agenda21, ni le métro, ni les parcs, ni les quelques jardins partagés ne suffisent à affirmer. Cruellement, Oullins a subi au fil des années de multiples constructions sans que l’exécutif en mal d’idées ne projette une urbanisation pour l’avenir ni ne pense un plan d’aménagement. Il en résulte l’abandon et l’appauvrissement de certains quartiers (suppression d’équipements, qui obligent les habitants à se déplacer, privation de navettes reliant au centre-ville, qui imposent la voiture…), la vétusté de certains bâtiments municipaux mal isolés et énergivores (ancienne école Diderot), le maintien dans l’asphyxie de la Grande rue malgré 3 millions€ de travaux, la discontinuité des rares voies cyclables, l’impraticabilité des rues partagées, l’absence de liaisons piétonnes… De la même manière Oullins souffre-telle d’une pénurie en matière d’initiatives et de soutiens écologiques municipaux. Quel.le élu.e a donc la délégation de la transition écologique et solidaire ?

 

 

Pas de commentaires pour le moment

Laisser un commentaire

Votre commentaire:

Permanence des élus

N'hésitez pas à nous contacter pour échanger !

Sur Rendez-vous : par mail : contact@oullinsdemain.fr ou par téléphone : 06 87 55 14 42

Maison des sociétés - rue Raspail - 1er étage