A Oullins, le monde associatif pourrait être menacé par les élu/es du Front National

Mardi et mercredi derniers, lés élu/es désigné/es titulaires ou suppléants aux quatre commissions municipales permanentes participaient à trois d’entre elles. Lieu où sont présentées par la majorité les délibérations du conseil municipal de la semaine suivante (4 décembre prochain), ces commissions sont le moment pour l’opposition de poser des questions, en réponse desquelles elle reçoit le plus souvent des compléments d’information par courrier électronique dans les 72h.

Comme régulièrement dans l’année, une délibération « crédits non affectés » concerne les subventions accordées par la ville aux écoles et aux associations pour des projets ponctuels comme par exemple les sorties scolaires ou les déplacements des équipes sportives à un tournoi extérieur : De l’argent mis en réserve en quelque sorte, versé au cours de l’année civile selon les demandes dûment jusstifiées.

S’interroger sur l’utilisation de l’argent public et exiger l’égalité de traitement dans l’octroi des subventions (tenir compte, dans la subvention de fonctionnement à une association, de l’activité, du nombres d’adhérents, de la mise à disposition ou non d’un local, de la prise en charge ou non des fluides…) relèvent d’une démarche citoyenne qui devrait être celle de toutes et tous.

Voter, comme les élu/es du Front national l’ont fait lors de précedents conseils municipaux, contre les subventions à allouer aux associations et demander quel contrôle est effectué sur l’argent qui leur est versé, comme ils se sont exprimés lors de la dernière commission finances, – l’insinuation que les associations pourraient encaisser l’argent de la collectivité à d’autres fins qu’à celles du projet annoncé est sous-jacente -, est revanche un déni du faire société et du faire ensemble qui reposent beaucoup sur le monde associatif, le travail de ses salariés et l’engagement de ses bénévoles.

Sans les associations, sans leur travail éducatif auprès des enfants et des jeunes, sans le lien social qu’elles permettent entre les adhérents, sans le développement et l’épanouissement personnels des uns et des autres auxquels elles contribuent, sans l’accessibilité financière de leurs activités qui assurent l’égalité pour tous, notre commune, notre pays serait en grandes difficultés sociales. Le soutien financier stable de la plupart des collectivités locales aux associations, mais aussi les projets qu’elles partagent avec elles en sont les meilleurs témoins.

En élu/es et citoyens responsables, nous devons être comptables de l’argent public : nous devons réduire les déficits abyssaux hérités de politiques dispendieuses, faire face à des difficultés économiques et sociales et le redistribuer à celles et ceux qui en ont besoin et que nous devons accompagner dans la dignité : A nos côtés les associations, elles-mêmes employeurs et créatrices d’emploi, mettent les compétences de leurs salariés et de leurs bénévoles au service de la collectivité. Occulter cette donnée nous met toutes et tous en danger.

Pas de commentaires pour le moment

Laisser un commentaire

Votre commentaire:

Permanence des élus

N'hésitez pas à nous contacter pour échanger !

Sur Rendez-vous : par mail : contact@oullinsdemain.fr ou par téléphone : 06 87 55 14 42

Maison des sociétés - rue Raspail - 1er étage