Regards croisés entre le SPD Nürtingen et le PS Oullins

Débat européen entre Nils SCHMID, député SPD au Bundestag, Bärbel KEHL-MAURER, Conseillère municipale SPD de Nürtingen, des membres du SPD  et la délégation du PS Oullins.

Dans le cadre de son échange avec les socio-démocrates allemands, une délégation PS Oullins s’est rendue lors du « Maientag » à Nürtingen, ville jumelle d’Oullins. Le premier débat a porté sur la politique municipale : Nous avons pointé des sujets communs comme le manque d’attrait des commerces, les besoins de garde des jeunes enfants, la demande accrue de logements, des divergences comme l’encours de la dette (240€ par hab.à Nürtingen, 1369€ à Oullins), l’accueil et l’intégration des migrants (Nürtingen  rénove des bâtiments municipaux + construit pour héberger les 1200 réfugiés depuis 2013), la part active des habitants dans un projet urbain, la Bahnstadt, située comme à Oullins La Saulaie au-delà des rails, où sont encouragées les coopératives d’habitants et où les élu.es SPD soutiennent l’intégration dans le projet de logements modulables.

Puis nous avons débattu d’Europe : Le SPD a abordé le sujet européen par les atouts de la candidature à la chancellerie de Martin Schulz, Président du Parlement européen,  qui aurait du permettre à l’Allemagne d’incarner l’Union européenne. Recentrée sur les questions intérieures, la campagne électorale de 2017 a ramené M. Schulz à son mandat de maire de la petite ville de Würselen (Nordrhein-Westfalen) qui s’est vu dépossédé de sa stature européenne. Depuis les élections et compte tenu du temps passé à négocier et à former  une coalition, le SPD reconnait que l’initiative européenne est passée du côté français. Pourtant, le chapitre européen avec des priorités fixées par le SPD – taxe sur les transactions financières, part allemande dans le budget européen  – a été proéminent dans la constitution du nouveau gouvernement allemand. Ce dernier doit cependant s’affirmer en réponse à Macron et ne peut être réduit aux solutions techniques. Quant au SPD, il doit démontrer que le rôle moteur de l’Europe est de son côté et non du côté de Merkel.  Les Allemands souhaitent faire valoir auprès de l’UE de davantage intégrer les Européens de l’Est, ce qui exige d’eux en contrepartie un compromis dans la politique de défense et migratoire. Le sommet européen de fin juin va être décisif en matière de propositions franco-allemandes. Nils Schmid, député SPD au Bundestag,  avec lequel nous avons échangé, est membre du groupe de travail franco-allemand sur la réécriture du traité de l’Elysée. Il nous a informés du travail parlementaire qui s’est engagé pour renforcer la coopération législative entre l’Assemblée Nationale et le Bundestag et de la création d’un mécanisme de rencontres entre les deux chambres. Le premier résultat tangible est une coopération transfrontalière.

 

Pas de commentaires pour le moment

Laisser un commentaire

Votre commentaire:

Permanence des élus

N'hésitez pas à nous contacter pour échanger !

Sur Rendez-vous : par mail : contact@oullinsdemain.fr ou par téléphone : 06 87 55 14 42

Maison des sociétés - rue Raspail - 1er étage